Guerre en Ukraine: Alexander De Croo et Hadja Lahbib rencontrent Volodymyr Zelensky (vidéos)

Alexander De Croo (Open VLD) et Hadja Lahbib (MR) ont rencontré Volodymyr Zelensky à Kiev, samedi matin. Le Premier ministre belge et le président ukrainien ont signé une déclaration commune dans laquelle la Belgique s’engage à co-financer les exportations de céréales des ports ukrainiens vers le sud.

Belga
Guerre en Ukraine: Alexander De Croo et Hadja Lahbib rencontrent Volodymyr Zelensky (vidéos)
©BELGA

Volodymyr Zelensky a remercié M. De Croo et la Belgique pour le soutien apporté à son pays. "Les négociations et notre coopération sont très fructueuses et vont dans l’intérêt de chacun", a-t-il déclaré.

Le président ukrainien a également souligné que la visite du chef de gouvernement belge intervenait à une "date très spéciale", à savoir le jour de la commémoration du "Holodomor" (littéralement, extermination par la faim), faisant référence à la Grande famine qui a sévi en Ukraine en 1932 et 1933 et reconnue comme l’un des grands génocides européens du XXe siècle. Cette famine avait décimé des millions de paysans ukrainiens.

Volodymyr Zelensky a, par ailleurs, accusé la Russie de déclencher, en ce moment, une autre famine. "Nous faisons tout ce qui est possible pour y remédier avec nos partenaires", a-t-il assuré, avant d’évoquer l’initiative "Grain from Ukraine", visant à financer les exportations de céréales des ports ukrainiens vers le sud. La Belgique est le premier pays à se joindre à cette initiative, a-t-il ajouté.

"Nous sommes heureux de participer à ce projet", a déclaré M. De Croo après l’annonce. "Cela permet d’éviter que certains pays ne tombent dans la famine, mais aussi d’aider l’économie ukrainienne".

M. Zelensky avait également informé M. De Croo de l’état du système énergétique ukrainien, suite aux récentes frappes de Moscou. "Nous voyons la Russie cibler votre population et votre infrastructure énergétique afin de plonger votre peuple dans l’obscurité et le froid", a répondu le Premier ministre belge. "Alors aujourd’hui, en ces moments difficiles, il est important d’être là".

Le Premier ministre a également donné des précisions sur l’aide fournie à l’Ukraine par la Belgique. "Nous continuerons à vous aider tant que cela sera nécessaire", a-t-il ponctué.

Depuis le début de la guerre, voici neuf mois, la Belgique a libéré un total de 221,7 millions d’euros, ventilés comme suit: 145 millions d’euros d’appui militaire et 76,7 millions d’euros d’aides civiles (59,7 millions d’euros d’aide humanitaire dont 9,8 millions d’euros via B-FAST, 6,4 millions d’euros pour les droits humains et la lutte contre l’impunité et 10,6 millions d’euros en faveur de la résilience et de la reconstruction).

Vendredi, le Conseil des ministres a approuvé une enveloppe de 23,2 millions d’euros incluant notamment des fonds pour la reconstruction (ciblant les infrastructures et les services sociaux, et en priorité les hôpitaux), un vaste programme d’aide humanitaire via B-FAST, l’UNICEF (accès à l’eau, aux infrastructures d’hygiène et sanitaires, à la protection sociale et à l’alimentation) et le Programme alimentaire mondial (achat et transport de céréales vers les pays les plus vulnérables dans le cadre de "Grain from Ukraine").

La Belgique accueille actuellement 61.225 réfugiés de guerre ukrainiens enregistrés en vertu de la directive sur la protection temporaire.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...