Prolongation du nucléaire : quand Marghem fait trembler la Vivaldi

Marie-Christine Marghem a rallié la N-VA et DéFI à sa proposition pour prolonger les centrales nucléaires. Mais pour Georges-Louis Bouchez, il ne peut y avoir de majorité alternative…

Guillaume Barkhuysen
 Pour Marie-Christine Marghem, le gouvernement fédéral doit «ouvrir les yeux» sur le dossier nucléaire.
Pour Marie-Christine Marghem, le gouvernement fédéral doit «ouvrir les yeux» sur le dossier nucléaire. ©Photo News

Petit moment d’extrême tension ce jeudi matin dans le sérail politique. L’ex-ministre fédérale de l’Énergie, Marie-Christine Marghem (MR) a trouvé des soutiens extérieurs à la majorité pour sa proposition de loi visant à prolonger l’ensemble des réacteurs nucléaires belges et "à assurer le cadre requis pour développer de nouvelles unités de production.". Concrètement, le texte est désormais cosigné par trois députés de l’opposition. À savoir, Theo Francken et Bert Wollants (N-VA) et le président de DéFI, François De Smet. Résumé d’un psychodrame politique en quatre actes.