Les clients qui utilisent une carte de téléphone prépayée pourront en changer en conservant le crédit

À partir de 2023, les près de 2 millions d’utilisateurs de cartes de téléphone prépayées pourront changer d’opérateur sans perdre leur crédit d’appel restant.

Belga
 Les titulaires d’une carte prépayée pourront demander à leur ancien opérateur télécom de leur rembourser le montant restant.
Les titulaires d’une carte prépayée pourront demander à leur ancien opérateur télécom de leur rembourser le montant restant. ©justyle - stock.adobe.com

C’est ce qu’annonce la ministre des Télécommunications Petra De Sutter mercredi dans un communiqué, en prévision d’une séance de la commission Économie de la Chambre consacrée dans l’après-midi à sa note de politique générale. Un arrêté royal à cet égard entrera en vigueur en 2023.

"Un grand nombre de personnes téléphonent au moyen de cartes prépayées et elles perdent leur crédit d’appel restant lorsqu’elles changent d’opérateur. Je trouve cela absurde: vous avez payé un certain montant, donc en cas de changement d’opérateur, vous devriez pouvoir le garder. À partir de 2023, les clients conserveront leur crédit d’appel", déclare la ministre.

Concrètement: "les titulaires d’une carte prépayée peuvent demander à leur ancien opérateur télécom de leur rembourser le montant restant. Ils reçoivent alors ce montant sur leur compte bancaire au plus tard après 4 semaines. Pour ce faire, ils doivent d’abord faire les démarches nécessaires en boutique chez leur nouvel opérateur et conserver leur ancien numéro."

Lorsque des clients veulent changer d’opérateur, les fournisseurs de télécommunications peuvent toutefois facturer 5 euros si cette clause est clairement mentionnée dans le contrat conclu avec les utilisateurs, rappelle la ministre.