Les crèches Neokids, présentes à Bruxelles et Nivelles, en danger de faillite

La société Neokids Belgium, qui administre quinze crèches en Belgique accueillant environ 400 enfants, la plupart en Région bruxelloise mais aussi à Nivelles, en Brabant flamand et à Anvers, s’apprête à faire aveu de faillite, écrit mardi L’Echo.

 «Nous sommes dans une situation extrêmement complexe et financièrement tendue», a expliqué l’administrateur Christophe Ricard de Foucaud.
«Nous sommes dans une situation extrêmement complexe et financièrement tendue», a expliqué l’administrateur Christophe Ricard de Foucaud. ©EdA - Florent Marot

Le conseil d’administration de l’entreprise a pris cette décision fin octobre et ses avocats en ont informé le tribunal de l’entreprise francophone de Bruxelles.

"Nous sommes dans une situation extrêmement complexe et financièrement tendue. Mais on ne peut pas faire durer la chose très longtemps. Nous étudions toutes les hypothèses de travail, dont l’aveu de faillite", a expliqué l’administrateur Christophe Richard de Foucaud à L’Echo.

Le groupe de crèches a été créé en 1997 avant d’être racheté en 2021 par la société franco-luxembourgeoise Montessori Neokids. Cette dernière est en grande difficulté financière, précise L’Echo. Neokids Belgium emploie une centaine de personnes.

Le dossier sera introduit devant le tribunal mardi de la semaine prochaine mais la direction craint que les crèches soient déjà fermées demain/mercredi, jour de grève, alors que vendredi est férié.