Le tarif social pour une connexion à internet sera plafonné à 19 euros dès 2024

Le gouvernement fédéral entend offrir aux personnes les plus précarisées la possibilité de bénéficier d’un tarif social sur leur abonnement internet, lequel sera plafonné à 19 euros par mois.

 Un accord vient d’être conclu avec les opérateurs télécoms du pays.
Un accord vient d’être conclu avec les opérateurs télécoms du pays. ©Proxima Studio - stock.adobe.com

Un accord en ce sens vient d’être conclu avec les opérateurs télécoms du pays.

Concrètement, à partir de 2024, plus d’un demi-million de Belges en situation de pauvreté -ceux qui bénéficient déjà d’un tarif social pour le gaz et l’électricité- recevront un courrier leur annonçant qu’ils peuvent se rendre dans un point de vente de leur opérateur télécom.

Là, ils pourront automatiquement faire modifier leur abonnement internet au profit du nouveau tarif social au prix de 19 euros par mois maximum.

La Belgique accorde déjà aux personnes précarisées un tarif social pour leur connexion internet sous la forme d’une réduction de 11,5 euros sur leur facture d’abonnement.

Mais pour la ministre fédérale des Télécommunications, le mécanisme actuel n’est pas suffisamment efficace. 

" A peine 200.000 Belges y ont recours et il n’oriente pas automatiquement les bénéficiaires vers l’abonnement le moins cher’, fait valoir mardi Petra De Sutter (Groen).

Actuellement, les personnes qui ont droit à ce tarif social ne reçoivent aucune aide et doivent chercher les informations par elles-mêmes. 

Pour les ménages qui préfèrent une offre regroupant connexion internet et télévision numérique, ceux-ci pourront bénéficier d’un tarif social de 40 euros par mois, et ce au lieu d’un montant tournant habituellement autour des 60 euros.