La centrale nucléaire de Tihange sous surveillance accrue: "Ces petits incidents ne sont pas tolérables"

L’Agence fédérale de contrôle nucléaire a placé Tihange sous surveillance accrue. En cause : « Une culture sécuritaire qui n’est pas à niveau »

Guillaume Barkhuysen
 Incroyable mais vrai: L’arrêt de Tihange 3 aurait «vraisemblablement» été provoqué par un GSM.
Incroyable mais vrai: L’arrêt de Tihange 3 aurait «vraisemblablement» été provoqué par un GSM. ©Photo News 

C’est une histoire dont la Belgique se serait probablement bien passée... Le lundi 3 octobre 2022, le réacteur n° 3 de la centrale de Tihange a été mis à l’arrêt suite à l’enclenchement d’une procédure d’urgence liée à un incident dans la partie nucléaire. Cause avancée: une baisse de pression dans l’un des trois générateurs de vapeur.