Les stations-service belges font le plein en raison de la grève en France

Les pompes à essence transfrontalières avec la France ont enregistré une hausse de la demande de 15 à 20% ces derniers jours, en raison du mouvement de grève dans plusieurs raffineries et dépôts de carburant français.

Belga
 Les pompes à essence transfrontalières avec la France ont enregistré une hausse de la demande de 15 à 20% depuis plusieurs jours.
Les pompes à essence transfrontalières avec la France ont enregistré une hausse de la demande de 15 à 20% depuis plusieurs jours. ©Photo News (Illustration)

Cette ruée vers l’essence belge n’entraîne toutefois pas de souci d’approvisionnement en Belgique, indique ce dimanche Olivier Neirynck, directeur technique de la Brafco, la fédération des négociants en combustibles et carburants.

Des actions syndicales ont débuté il y a une dizaine de jours dans plusieurs raffineries et dépôts de carburant français afin de réclamer des revalorisations salariales dans le contexte d’inflation. Plusieurs stations-service connaissent des ruptures de stocks d’essence ou de diesel, en particulier dans les Hauts-de-France et l’Ile-de-France.

De nombreux Français se rendent donc en Belgique pour s’approvisionner et les stations-service transfrontalières enregistrent une importante hausse de fréquentation, selon la Brafco qui a sondé ses membres.

Cette augmentation soudaine de la demande ne génère pas de problème d’approvisionnement en Belgique, ajoute la fédération. "On l’a effectivement anticipée pour faire face à la grève mais aussi au blocage du dépôt de TotalEnergies à Feluy", explique Olivier Neirynck. "Des stocks ont été constitués. Tant que le conflit social se poursuit en France, on se tient prêts."

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...