Doel 2 s’est arrêté de manière inattendue, Tihange 3 toujours à l’arrêt

Le réacteur nucléaire de Doel 2 s’est arrêté jeudi de manière inattendue, a confirmé son exploitant, l’entreprise Engie Electrabel.

Belga
 Le parc nucléaire de Doel.
Le parc nucléaire de Doel. ©BELGA

Doel 2 s’est arrêté de manière automatique ce jeudi vers 9h45. L’arrêt semble être dû à un court-circuit dans le système de commande d’une barre de contrôle, explique-t-on. "Il s’agit d’un problème purement opérationnel. Il n’y a aucun danger pour la sécurité", souligne une porte-parole d’Engie Electrabel. Doel 2 a une capacité de 445 MW.

Cet arrêt survient alors que Tihange 3 (1.038 MW) est également à l’arrêt depuis lundi, sans doute jusqu’au 15 octobre. Il s’agissait là aussi d’un arrêt qui n’avait pas été programmé. Il a été attribué à une baisse de pression dans l’un des générateurs.

Les quatre autres réacteurs nucléaires produisent normalement. Le septième du parc nucléaire belge, Doel 3, a été définitivement mis à l’arrêt fin septembre dans le cadre de la loi de sortie du nucléaire.

L’arrêt de Doel 2 semblait sans conséquence jeudi sur le marché électrique. La production d’électricité venant de panneaux photovoltaïque est en effet importante, souligne un courtier en énergie.