Voici pourquoi la consommation de produits équitables a augmenté en 2021

La vente de produits équitables en provenance des pays du Sud (café, cacao, bananes, fleurs...) est en augmentation, tandis que celle de produits équitables belges est restée relativement stable.

Belga
 Avec un budget de 29,28 euros par personne, jamais les Belges n’ont autant dépensé en produits équitables qu’en 2021.
Avec un budget de 29,28 euros par personne, jamais les Belges n’ont autant dépensé en produits équitables qu’en 2021. ©AFP

Avec un budget de 29,28 euros par personne, jamais les Belges n’ont autant dépensé en produits équitables qu’en 2021, ressort-il ce dimanche 2 octobre 2022 des chiffres du Trade for Development Centre de l’Agence de développement Enabel, communiqués en marge de la Semaine du commerce équitable. Paradoxalement, si les consommateurs sont de plus en plus nombreux à acheter des produits labellisés Fair Trade, ils sont de moins en moins à avoir entendu parler du commerce équitable.

En 2021, les Belges ont dépensé en moyenne 29,28 euros en produits équitables par habitant, ce qui représente une augmentation de près de 20% par rapport à l’année précédente. Dans le détail, la vente de produits équitables en provenance des pays du Sud (café, cacao, bananes, fleurs...) est en augmentation (23,55 euros contre 19,32 euros en 2020), tandis que celle de produits équitables belges est restée relativement stable (5,72 euros contre 5,13 euros en 2020). 

"Cette bonne santé du commerce équitable est un signe très positif dans un contexte où des crises successives, comme celle du Covid ou encore la guerre en Ukraine, mettent en lumière notre interdépendance, notre interconnexion avec les personnes qui produisent nos aliments et autres biens de première nécessité. Notre consommation doit être repensée, fondée sur un plus grand respect des producteurs et de l’environnement", commente le Trade for Development Centre dans un communiqué.

Le prix reste toutefois un frein à l’achat de produits certifiés équitables. D’après un sondage en ligne effectué pour le compte d’Enabel auprès de 1.213 Belges, âgés de 16 à 80 ans, quatre répondants sur dix pensent en effet que ces produits sont beaucoup plus chers et autant disent qu’ils en achèteraient davantage s’ils l’étaient moins.

L’enquête montre par ailleurs que la notoriété du commerce équitable est en baisse. Ainsi, 71% des Belges disent avoir déjà entendu parler du commerce équitable, contre 86% en 2020. Cette baisse est plus prononcée chez les jeunes. Parmi les 16-35 ans, seuls 58% ont déjà entendu parler du commerce équitable.

Dans un contexte où les produits locaux et les circuits courts sont de plus en plus valorisés, 68% des répondants sont d’accord pour dire que les produits équitables ne doivent pas se limiter aux produits en provenance de pays du sud.

La Semaine du commerce équitable se déroule du 5 au 15 octobre, avec plus d’une centaine d’activités organisées un peu partout en Belgique. Cette année, l’accent est mis sur la mode éthique et équitable alors que les Belges sont particulièrement sensibles au respect des droits humains dans le secteur de l’habillement (19% contre 6% pour l’alimentation et 7% pour les cosmétiques).