Chèque mazout: plus de 420.000 demandes et 240.000 paiements après bientôt 3 mois

Le chèque mazout, désormais réévalué à 300€ accordé par le gouvernement, vient de dépasser les 420.000 demandes.

La Rédaction de L'Avenir
 Depuis le 16 septembre dernier, le chèque mazout est de 300€.
Depuis le 16 septembre dernier, le chèque mazout est de 300€. ©Eda P.-L.C.

Entré en vigueur depuis le 7 juillet 2022, le chèque mazout, désormais réévalué à 300 euros, a atteint la barre des 400.000 demandes.

Étienne Mignolet, porte-parole du SPF Économie, détaille les chiffres: "Jusqu’à ce jour, 421.000 demandes ont été adressées et 244.000 ménages ont reçu leur paiement." Un chiffre en augmentation par rapport au mois dernier mais qui reste peu par rapport aux nombreux ménages qui peuvent prétendre à cette prime. "Nous tablons sur 1,2 million de demandes en six mois", avait d’ailleurs indiqué Étienne Mignolet en août dernier.

« On ne s’attendait pas à recevoir autant de formulaires par papier »

À ce jour, il reste encore 177.000 demandes à traiter. "Nous avons reçu près 1/3 des demandes par papier et on ne s’attendait pas à recevoir autant de formulaires, explique le porte-parole du SPF Économie. Les demandes réalisées en ligne prennent forcément moins de temps à être traitées. Globalement, on est dans les temps même si des retards peuvent survenir. On constate cependant très peu de refus concernant les demandes."

« On privilégie les dossiers en cours »

Depuis le 16 septembre 2022, le montant du chèque mazout est passé de 225 euros à 300 euros. Pour ceux qui auraient déjà perçu le premier montant de 225 euros, pas de panique. "Une nouvelle demande n’est pas nécessaire et les ménages recevront les 75 euros restants. C’est sûr à 99,99% puisqu’on attend encore la publication des textes légaux, indique Étienne Mignolet. Reste à savoir quand."Pour l’instant, il est impossible de définir une date. On privilégie les dossiers en cours."

Pour faciliter le travail des fonctionnaires, l’administration encourage à utiliser le formulaire en ligne. "Via cette plateforme, le paiement est plus rapide", précise Étienne Mignolet.

Cette prime peut être demandée jusqu’au 10 janvier 2023.