Congés scolaires: certaines écoles francophones ne suivront pas le calendrier

L’année scolaire 2022-2023 sera marquée par la mise en place d’un nouveau calendrier en Fédération Wallonie-Bruxelles. Ce nouveau rythme mis en place ne sera pas suivi par toutes les écoles.

La Rédaction de L'Avenir
 Toutes les écoles francophones ne suivront pas le nouveau calendrier scolaire.
Toutes les écoles francophones ne suivront pas le nouveau calendrier scolaire. ©BELGA

Dans moins de 3 semaines, enfants, parents et professeurs devront se familiariser à un nouveau rythme scolaire. Tout est chamboulé suite à la réforme du calendrier approuvée cette année.

Concrètement, les élèves retrouveront le chemin de l’école le lundi 29 août. Les vacances d’été seront raccourcies et les congés d’automne et de détente seront doublés, aussi bien pour les maternelles, que pour les primaires et les secondaires.

Ça, c’est pour la théorie. Mais dans la réalité, toutes les écoles francophones ne suivront pas ce calendrier.  

C’est le cas de trois écoles: l’athénée du Shape et deux écoles libres de confession israélite. Celles-ci ont introduit une dérogation.

La Libre Belgique explique les raisons. L’athénée a introduit deux demandes: décaler d’une semaine les vacances de Noël et faire coïncider les vacances de printemps avec le lundi de Pâques. Interrogée au Parlement, Caroline Désir, la ministre de l’Éducation, a accepté une des deux requêtes: "Nous avons fait savoir à l’athénée notre disposition à satisfaire la demande d’ajustement des dates du congé d’hiver, mais également notre réserve à l’adaptation des dates du congé de printemps".

Si l’athénée du Shape a réclamé de décaler les vacances de Noël, les deux écoles de confession israélite ont demandé d’avancer d’une semaine la date de la rentrée des classes et de réduire d’une semaine le congé de Toussaint.

La raison: compenser de longs week-ends durant les mois de septembre et octobre qui sont liés à des fêtes religieuses. Réponse de Caroline Désir: "Ces ajustements sont cohérents avec des types de dérogations qui étaient déjà accordées par mes prédécesseurs dans l’ancien cadre légal. Les modalités d’alternance ont été pondérées pour formuler une réorganisation ponctuelle au plus proche des rythmes scolaires".

Une réponse qui a laissé dubitatif certains députés... alors que le nouveau calendrier scolaire ne sera pas suivi à la lettre par toutes les écoles francophones.