Une jeune femme de 21 ans décède après une piqûre de moustique à Anvers

Oriana, une jeune Britannique de passage à Anvers pour sa formation de pilote de ligne est décédée d’une piqûre de moustique qui a pris des proportions dramatiques.

La Rédaction de L'Avenir
 Oriana Pepper suivait àAnvers des formations pour devenir pilote d’avion de ligne
Oriana Pepper suivait àAnvers des formations pour devenir pilote d’avion de ligne ©Twitter

Oriana Pepper, 21 ans, rêvait de devenir pilote d’avion. Britannique, elle effectuait en Belgique le reste de sa formation de pilote après avoir réussi ses tests théoriques au pays. Mais sa vie bascule l’été dernier quand elle est piquée par un moustique, à hauteur de son œil droit.

La piqûre est normalement bégnigne mais la jeune femme réagit très malet doit être emmenée à l’hôpital. Elle commence à délirer, peine à parler, puis s’effondre. La piqûre tourne en réalité en une infection grave et propage à son cerveau. Elle décède quelques jours après son entrée d’une "embolie septique", un caillot de sang qui s’est détaché, le 12 juillet 2021.

Défaut génétique

Comment un moustique a-t-il pu causer la mort d’un humain en bonne santé? La réponse est à aller chercher du côté des gènes. Une enquête pour faire la lumière sur les circonstances de cette mort tragique a révélé qu’Oriana était atteinte d’un défaut génétique au niveau du gène OTULIN, qui explique cette réaction anormale à une piqûre a priori inoffensive. Un cas rarissime. "Je n’ai jamais rien vu de tel auparavant", a déclaré M. Parsley, un des médecins.

Une tragédie malheureuse pour une jeune femme qui avait clairement une carrière et une vie merveilleuse devant elle.