Six cas de la variole du singe confirmés en Belgique et un 7e cas probable

Six cas de la variole du singe ont été confirmés en Belgique et un 7e cas probable a été signalé dans notre pays, indique mercredi l’Institut de santé publique Sciensano.

Belga
 La maladie commence par une forte fièvre et évolue rapidement en éruption cutanée, avec la formation de croûtes.
La maladie commence par une forte fièvre et évolue rapidement en éruption cutanée, avec la formation de croûtes. ©AFP

Six cas de variole du singe sont confirmés en Belgique, a annoncé mercredi Sciensano. Un cas potentiel subsiste encore, les résultats du test PCR de dépistage n’étant pas encore connus. Il s’agit de sept hommes ayant eu des relations sexuelles avec d’autres hommes.

Les quatre premiers cas répertoriés dimanche dans notre pays concernent tous des hommes ayant fréquenté le festival Darklands, un festival fétichiste homosexuel se déroulant à Anvers. Sciensano n’a pas précisé si les nouveaux cas signalés sont également liés à cet événement.

L’Institut national de santé publique a par ailleurs indiqué que la situation épidémiologique était "suivie étroitement" par ses équipes. Le Risk Assessment Group de l’Institut travaille sur une série de recommandations pour les cas suspects et pour les contacts des cas confirmés. De plus amples informations sur la variole du singe à destination du milieu médical devraient être disponibles sur le site de Sciensano dans les prochains jours.

Depuis le début du mois de mai, des cas de variole du singe ont été signalés à travers le monde, sans qu’ils soient liés à des voyages effectués dans des pays où le virus est endémique, comme l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique centrale. La plupart des contaminations concernent des hommes ayant eu des rapports sexuels avec d’autres hommes.