La Belgique va émettre des bons d’État: de quoi s’agit-il?

Le 4 juin 2022, l’État belge va émettre des bons d’État à destination des investisseurs particuliers. De quoi s’agit-il ? Quel est leur intérêt ? Comment s’en procurer ? On fait le point.

La Rédaction de L'Avenir
 Le 4 juin 2022, l’État belge va émettre des bons d’État à destination des investisseurs particuliers
Le 4 juin 2022, l’État belge va émettre des bons d’État à destination des investisseurs particuliers ©Vitalii - stock.adobe.com

Pour la première fois depuis mars 2019, la Belgique va émettre le 4 juin prochain des bons d’État, a annoncé l’Agence fédérale de la dette. C’est quoi, un bon d’État? Et à quoi cela sert-il? On vous explique.

Un prêt d’argent à l’État

Lorsque vous achetez un bon d’État, vous prêtez votre argent à l’État belge. C’est aussi simple que cela. Il s’agit en fait d’un produit d’épargne à long terme, dont la durée varie de 3 à 10 ans.

Ces bons sont essentiellement destinés aux investisseurs particuliers ainsi qu’à certains autres investisseurs, comme les fondations et les ASBL.

Le risque que l’État fasse faillite est particulièrement faible. Placer son argent dans un bon d’État est donc considéré comme un placement sûr.

Traditionnellement, les bons d’État étaient émis quatre fois par an. Mais en raison des faibles taux d’intérêt, le gouvernement n’en avait plus émis depuis mars 2019, soit il y a plus de trois ans.

Quel intérêt?

Le but de prêter de l’argent à l’État, c’est que cela vous rapporte quelque chose. Une fois un bon acheté, l’État belge vous paie des intérêts chaque année, appelés coupons. Leur taux est fixé au moment de l’émission des bons et ne change plus par la suite.

Pour ceux qui vont être émis ce 4 juin, les intérêts ont été fixés à 0,7% pour le bon à 5 ans et à 1,3% pour le bon à 10 ans.

Notez toutefois qu’un précompte mobilier de 30% est dû sur les intérêts de votre bon d’État. Vous touchez donc annuellement le montant de votre coupon, moins cette taxe.

À la date de l’échéance de votre bon, votre capital investit est entièrement remboursé.

Petit bémol toutefois: le rendement net est parfois à peine plus élevé que celui d’un compte d’épargne.

Comment s’en procurer

Vous pouvez acheter des bons d’État au moment de leur émission. Il s’agit alors de les souscrire sur le marché primaire. Cela se fait auprès d’une banque. Vous devez investir un montant minimum, généralement 200 ou 1000 euros. De ce cas de figure, vous ne payez que le prix d’émission et pas d’autres frais. Les bons d’État achetés sont alors placés sur votre compte-titres à la banque. Vous pouvez également les détenir directement auprès de l’État, via une inscription dans le Grand-Livre de la dette publique.

Vous pouvez aussi acheter des bons d’État à tout moment via votre banque. Ils peuvent également être achetés et vendus en bourse. Ce cas de figure consiste à "souscrire sur le marché secondaire". Dans ce cas, l’achat et la vente de bons d’État sont soumis à la taxe sur les opérations de bourse (TOB). Il s’agit d’un prélèvement de 0,12% avec un maximum de 1.300 euros.

Pour les bons émis cette année, la période de souscription se déroule du mardi 24 mai au vendredi 3 juin inclus, avec versement des fonds le mardi 7 juin.

C’est la première fois en sept ans qu’un bon d’État offre un taux d’intérêt supérieur à 1%, a relevé le ministre des Finances Vincent Van Peteghem, dans un communiqué.