Variole du singe: les visiteurs d’un festival fétichiste à Anvers à l’origine de la transmission en Belgique

L’organisation du festival fétichiste pour hommes homosexuels Darklands, qui a eu lieu au début du mois à Anvers, pensent que des visiteurs étrangers ont importé la variole du singe lors de leur événement, ont-ils indiqué vendredi soir.

Belga
Variole du singe: les visiteurs d’un festival fétichiste à Anvers à l’origine de la transmission en Belgique
©CDC's Public Health Image Library

Au moins un cas a pu effectivement être relié au festival, a appris l’agence Belga à bonne source.

Le Risk Assesment Group (RAG) des autorités fédérales a demandé aux organisateurs de Darklands d’informer tous les participants. La plus grande vigilance leur est recommandée, puisque le virus a une période d’incubation de 21 jours. En cas de symptôme, il convient de se rendre au plus vite aux urgences.

Le festival a eu lieu du 4 au 9 mai à Anvers. Il s’agit de l’un des plus grands événements pour hommes homosexuels au monde.

Les anciens vaccins efficaces

Les anciens vaccins contre les varioles protègent contre celle du singe, assure vendredi le Dr Patrick Soentjens de l’Institut de médecine tropicale (IMT) d’Anvers. Le vaccin spécifique développé depuis quelques années par la société Bavarian Nordic ne peut lui être commandé que par les autorités fédérales.

La variole du singe se traduit généralement par des symptomes grippaux et des lésions cutanées. Il est apparu au début du mois au Royaume-Uni, en Espagne, au Portugal, en Italie, en Suède, au Canada et aux Etats-Unis, principalement chez les hommes homosexuels.

Il est encore prématuré de parler de « virus sexuellement transmissible » au sein de groupe de personnes, des recherches sont en cours à ce sujet, selon le Dr Soentjens. L’infection a le plus souvent été signalée en Afrique, mais elle a désormais gagné l’Europe, et notamment la Belgique, où trois cas ont été confirmés.

Les « simples » varioles avaient été éradiquées dans les années septante à la suite d’une campagne mondiale de vaccination. « Les personnes ayant été vaccinées sont également protégées contre celle du singe, qui a moins virulente que les autres », affirme le spécialiste de l’IMT.

La société Bavarian Nordic dispose d’un vaccin spécifique. « Il pourrait être utilisé chez le personnel soignant ou chez les personnes ayant eu un contact à risque », estime le Dr Soentjens.