En Wallonie, le nombre de tués sur les routes n’avait plus été aussi élevé depuis 2016...

111 personnes ont perdu la vie sur les routes belges au cours du 1er trimestre 2022.

B. Rob.

Le nombre de personnes décédées sur les routes - on parle ici du nombre de décès sur place - a augmenté de 50% en Belgique au cours des trois premiers mois de l’année, par rapport à la même période l’an dernier. C’est ce qu’il ressort du dernier baromètre de la sécurité routière de l’Institut VIAS, qui se base sur les chiffres de la police fédérale.

111 personnes ont perdu la vie durant ce premier trimestre de l’année 2022.

Sur les routes wallonnes, le constat est encore plus grave: le nombre de tués y a plus que doublé par rapport à la même période l’an dernier, passant de 26 à 57 victimes.

"L’accident survenu à Strépy a pesé dans la balance mais n’explique pas à lui tout seul cette très nette hausse", précise VIAS.

Près de 9.700 blessés

Avec 111 victimes de la route - contre 74 durant la même période un an plus tôt - le nombre de personnes décédées atteint pratiquement le même niveau qu’en 2019 (113 décès au premier trimestre), la dernière année précédant la pandémie.

Le nombre de blessés augmente également, passant de 7.871 à 9.698, soit une hausse +23%. Même constat pour le nombre d’accidents corporels: de 6587 à 8069 (+22%). "Tous les indicateurs connaissent donc une hausse fulgurante", regrette-t-on chez VIAS.

En Wallonie, le nombre de tués sur les routes n’avait plus été aussi élevé depuis 2016...

22 piétons tués

À l’échelle du pays, on note une hausse du nombre de tués parmi les occupants de voitures (de 37 à 54), dans les accidents avec un camion (de 18 à 24), ou un piéton (de 6 à 22).

"La Wallonie a vu le nombre de piétons tués dans la circulation exploser (de 1 à 12). Le terrible accident qui s’est produit à Strépy et qui a coûté la vie à 6 piétons n’y est certainement pas étranger. On a également relevé (NDLR, toujours en Wallonie) une hausse importante du nombre de tués parmi les occupants de voitures (de 18 à 28)", commente-t-on chez VIAS.

En Belgique:

En Wallonie, le nombre de tués sur les routes n’avait plus été aussi élevé depuis 2016...

En Wallonie, le nombre de tués sur les routes n’avait plus été aussi élevé depuis 2016...

 L’Institut VIAS précise que dans le cas particulier des accidents impliquant une camionnette ou un poids lourd, l’ensemble des personnes tuées à la suite de l’accident sont prises en compte, qu’elles occupent ou non la camionnette ou le poids lourd - tant les occupants du véhicule mentionné que les autres usagers sont comptabilisés.
L’Institut VIAS précise que dans le cas particulier des accidents impliquant une camionnette ou un poids lourd, l’ensemble des personnes tuées à la suite de l’accident sont prises en compte, qu’elles occupent ou non la camionnette ou le poids lourd - tant les occupants du véhicule mentionné que les autres usagers sont comptabilisés.

En Wallonie:

En Wallonie, le nombre de tués sur les routes n’avait plus été aussi élevé depuis 2016...

En Wallonie, le nombre de tués sur les routes n’avait plus été aussi élevé depuis 2016...

 L’Institut VIAS précise que «dans le cas particulier des accidents impliquant une camionnette ou un poids lourd, l’ensemble des personnes tuées à la suite de l’accident sont prises en compte, qu’elles occupent ou non la camionnette ou le poids lourd - tant les occupants du véhicule mentionné que les autres usagers sont comptabilisés.»
L’Institut VIAS précise que «dans le cas particulier des accidents impliquant une camionnette ou un poids lourd, l’ensemble des personnes tuées à la suite de l’accident sont prises en compte, qu’elles occupent ou non la camionnette ou le poids lourd - tant les occupants du véhicule mentionné que les autres usagers sont comptabilisés.»