Le meurtrier de la policière Kitty Van Nieuwenhuysen libéré pendant 36h pour une erreur de procédure

Le meurtrier de la policière Kitty Van Nieuwenhuysen, Galip Kurum, a bénéficié d’un congé pénitentiaire de 36 heures à la suite d’une erreur de procédure, écrivent vendredi plusieurs médias dont "Het Nieuwsblad".

Le meurtrier de la policière Kitty Van Nieuwenhuysen libéré pendant 36h pour une erreur de procédure

Galip Kurum avait introduit une demande de mise en liberté provisoire qui avait été rejetée par le tribunal pénal en décembre dernier, rapporte Sudinfo. Son pourvoi en cassation a également été rejeté il y a deux semaines.

Sur base d’un bon rapport du service psycho-social, le directeur de la prison d’Ittre avait donné un avis positif pour le congé pénitentiaire. L’administration centrale a cependant décidé de refuser la permission. M. Kurum et son avocat se sont alors rendus devant le juge des référés. Ce dernier a considéré que le refus de l’administration centrale était arrivé trop tard, et que la sortie devait donc être autorisée. L’administration pénitentiaire compte faire appel de la décision.

"Les gangsters qui tuent des policiers ne devraient de toute façon pas avoir droit à des mesures favorables telles que le congé pénitentiaire", s’insurge Joery Dehaes, du syndicat chrétien ACV. "Et s’ils en font la demande, le système judiciaire doit être sur le qui-vive. Ce n’était manifestement pas le cas."

Kitty Van Nieuwenhuysen avait été tuée en 2007 après un home-jacking à Lot, alors qu’elle patrouillait.

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.