Covid: les absences de courte durée au travail en hausse de 50% en janvier

Les travailleurs belges étaient à 50% plus susceptibles, d’être absents pour une courte durée en janvier 2022 qu’au cours du même mois en 2019, selon des données de Securex, spécialiste RH. Le variant omicron pèse sur la présence au travail.

Covid: les absences de courte durée au travail en hausse de 50% en janvier

"Nous observons clairement un effet d’omicron sur le lieu de travail: les travailleurs ont été plus souvent absents pour cause de maladie au cours du premier mois de la nouvelle année qu’en 2019. Par rapport à janvier 2020, nous parlons même d’une augmentation de près de 80% de plus" explique-t-on chez Securex.

Le nombre d’absences de courte durée pour cause de maladie est supérieur de 51,2% en janvier 2022 par rapport à janvier 2019 (3,88% contre 2,56%). Au cours du même mois de l’année 2020, le taux d’absentéisme de courte durée pour cause de maladie était beaucoup plus faible (2,17%) en raison du confinement.

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.