Un garçon de 12 ans poignarde un agent de quartier à Peer: comparution pour tentative de meurtre

Un garçon de douze ans a poignardé un agent de quartier jeudi après-midi à Peer (province de Limbourg). L’adolescent, son frère et sa mère ont été interpellés tandis que le policier blessé a été transporté à l’hôpital de Pelt.

Un garçon de 12 ans poignarde un agent de quartier à Peer: comparution pour tentative de meurtre

L’auteur des coups de couteau, qui a visé un agent de quartier à deux reprises dans le dos, comparaîtra devant le tribunal de la jeunesse de Hasselt ce vendredi après-midi pour tentative de meurtre.

Son frère de 17 ans sera également traduit pour rébellion en bande, a annoncé vendredi le magistrat de presse du parquet du Limbourg, Bruno Coppin.

"Le tribunal de la jeunesse décidera des mesures appropriées, en tenant compte entre autres de la gravité des faits, de la personnalité des mineurs et de leurs conditions de vie", a ajouté Mr Coppin.

Les jours de l’agent ne sont pas en danger

L’agent a été grièvement blessé, recevant deux coups de couteau dans le dos, après une dispute avec les trois membres de la même famille, qui ont tous été interpellés.

L’agent de la zone de police de Kempenland, âgé de 41 ans, n’a pas encore pu être interrogé mais ses jours ne sont pas en danger.

L’enquête est toujours en cours. Une zone de sécurité avait été mise en place sur les lieux, sur la Collegelaan, où se situe le collège Agneten, établissement où le jeune garçon est scolarisé. L’agent de police y faisait la circulation vers 15h30 ce jeudi.

(Attention, cette vidéo contient des images violentes)

Sécurité renforcée autour du Collège

Un policier étant impliqué, c’est la zone voisine, de Lommel, qui mène l’enquête. Les agents de la police technique et scientifique de la police judiciaire fédérale du Limbourg procèdent également à une enquête approfondie.

"Nous nous préoccupons d’abord et avant tout de l’agent concerné et de tous les autres collègues. La violence contre les agents de police est totalement inacceptable. Ici, cela est arrivé à un inspecteur de quartier qui est censé faire le lien entre les citoyens et la police. Cette violence est inacceptable, surtout dans un environnement scolaire", s’est exprimé, stupéfait, le bourgmestre de Peer, Steven Matheï (CD&V). Ce dernier a reçu un appel de la ministre de l’Intérieur, Annemie Verlinden, qui lui a proposé son aide.

Le collège Agneten a décidé de mettre une équipe en place vendredi matin pour entamer une discussion avec les élèves qui auraient besoin d’aborder les faits.

Au niveau de la police également, un débriefing des faits est organisé ce vendredi et une équipe psychologique de la police fédérale est prête à aider les collègues qui veulent discuter, a souligné le maïeur de cette localité située au sud d’Eindhoven.

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.