Police: un accord avec le ministère de l’Intérieur qui divise les syndicats

Les syndicats policiers SNPS et SLFP ont accepté un accord "sous conditions" avec la ministre de l’Intérieur, Annelies Verlinden, a fait savoir un représentant du SNPS vendredi à l’issue d’une réunion avec la ministre.

Police: un accord avec le ministère de l’Intérieur qui divise les syndicats

La CGSP est contre et dépose un préavis de grève nationale. La CSC a également rejeté l’accord. Le cabinet de la ministre évoque un "accord intermédiaire" sur l’amélioration des conditions salariales et de travail au sein de la police.

Le cabinet parle d’une "amélioration substantielle" du statut de plus de 48.000 policiers. "Pour la première fois depuis la création de la police intégrée en 2001, une augmentation salariale structurelle de 5% en moyenne est mise en œuvre, et les possibilités de carrière et les conditions de travail ont été améliorées."

La proposition de la ministre est toutefois jugée insuffisante par la grande majorité des membres du syndicat socialiste, affirme la CGSP dans un communiqué. L’organisation réclame "un véritable dispositif d’aménagement de fin de carrière, garanti par un financement structurel fédéral pour tous les membres de la police intégrée".

Le préavis de grève débutera le 15 février.

Le SNPS et le SLFP devaient communiquer plus de détails vendredi après-midi sur leur position.

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.