Covid: la qualité de l’air devient déterminante

Les arrêtés royaux concrétisant les décisions du Comité de concertation de vendredi dernier au sujet de la situation sanitaire ont été publiés ce jeudi, amenant leur lot de détails et précisions sur les nouvelles mesures.

Covid: la qualité de l’air devient déterminante

L’obligation d’avoir un appareil mesurant le taux de CO2 et donc la qualité de l’air est redéfinie dans le nouvel arrêté. On y cite cette fois les cinémas, par exemple. Globalement, un appareil de mesure du CO2 doit être présent dans les "espaces intérieurs accessibles au public" des établissements du secteur sportif, des cinémas et "établissements relevant du secteur événementiel", des établissements horeca et des infrastructures accueillant un "événement de masse avec un public de 50 personnes ou plus", selon la nouvelle mouture de l’arrêté.

Le baromètre, dont les mesures du "code rouge" entrent en vigueur demain vendredi, donne en effet une place déterminante au renouvellement ou à la filtration de l’air dans les lieux fréquentés par le public. La fréquentation autorisée, dans les salles de spectacle, séminaires et cinémas, par exemple (l’"intérieur non-dynamique", selon le nouveau vocabulaire introduit), dépend en effet désormais de la qualité de l’air, pour peu qu’il y ait un certain public (au-delà de 200 personnes).

Autorisations préalables

La norme-cible pour la qualité de l’air en intérieur, le "standard" à atteindre, est "un débit de 40 m3 par heure par personne de ventilation et/ou de purification ou au maximum une concentration en CO2 de 900 ppm". Une limite supérieure à ne pas dépasser est également définie: 1.200 ppm de CO2.

Il peut être suffisant de respecter la norme-cible (900 ppm de CO2) dans une moyenne des mesures sur la durée totale de l’évènement, pour augmenter la capacité. Ainsi, pour les évènements avec public de plus de 200 personnes (non-dynamiques, en intérieur), on ne peut théoriquement utiliser que 70% de la capacité du lieu, mais on peut s’affranchir de cette règle et remplir la salle si la moyenne des mesures respecte les 900ppm de CO2. C’est pareil pour les évènements privés de plus de 200 personnes.

Les mesures sont encore davantage détaillées dans l’arrêté royal publié ce jeudi, y compris pour ce qui est des autorisations préalables nécessaires pour les "évènements de masse" à organiser en extérieur. À noter que les entités fédérées, gouverneurs et bourgmestres ont une certaine latitude pour imposer l’utilisation du Covid Safe Ticket pour les événements publics sur leur territoire, même sous une certaine limite de fréquentation définie par le texte (50 en intérieur, 100 en extérieur).

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.