Les dangers du gaz hilarant, nouvelle drogue des jeunes

Depuis quelques années, l’utilisation de protoxyde d’azote comme gaz hilarant ne cesse de progresser chez les jeunes.

Thomas Longrie
Les dangers du gaz hilarant, nouvelle drogue des jeunes
De capsules vides, les parcs forts fréquentés par les jeunes en sont remplis. ©BELGAIMAGE

De capsules métalliques vides de protoxyde d’azote, les parcs et autres quartiers forts fréquentés par les jeunes en sont remplis. Et la problématique ne fait qu’enfler ces dernières années, obligeant les autorités de plusieurs communes wallonnes à prendre le problème à bras-le-corps.