Article abonné offert

Les chiffres alarmants du gaz hilarant: «Cela peut entraîner des décès par asphyxie»

La majorité des consommations, si elles sont raisonnées, n’entraînent pas de complications. Mais le risque zéro n’existe pas et les conséquences de ces inhalations peuvent être gravissimes.

Thomas Longrie
Les chiffres alarmants du gaz hilarant: «Cela peut entraîner des décès par asphyxie»
À côté des effets euphorisants, le protoxyde d’azote peut avoir des effets indésirables, selon le professeur Vandijck. ©Centre antipoisons

"L'utilisation festive de gaz hilarant connaît un regain d'intérêt, analyse le professeur Dominique Vandijck, directeur général adjoint du Centre antipoisons. En 2019 comme en 2020, nous avons enregistré cinq appels liés à cette problématique. Mais pour les six premiers mois de 2021, ce nombre atteignait déjà les… 28 unités! Cela laisse craindre le pire pour la suite", les statistiques de cette année-là n'étant pas encore disponibles.