Le débrief du jour: L’étau se resserre sur Boris Johnson | Covid: forte hausse des hospitalisations | Manoeuvres militaires russes

Enquête sur les fêtes en plein confinement à Downing Street; flambée des hospitalisations pour Covid en Belgique; la tension qui s’exacerbe sur l’Ukraine: voici le condensé de l’actualité de ce mardi 25 janvier.

1.Boris Johnson dans l’embarras

"Partygate": au Royaume-Uni, la police enquête sur plusieurs fêtes organisées à Downing Street pendant les confinements dans le cadre de la crise du coronavirus.

+ LIRE | Violations potentielles des règles liées au Covid: enquête ouverte sur plusieurs fêtes à Downing Street

2.Covid: hospitalisations en hausse de 42%

Après avoir franchi la barre des 3.000 la veille, il y a désormais plus de 3.300 patients hospitalisés et traités pour le coronavirus en Belgique. Un chiffre qui a doublé en deux semaines. Point positif: la tendance ne suit pas en soins intensifs, où les chiffres stagnent autour des 370 patients.

+ LIRE | Chiffres Covid en Belgique ce mardi 25 janvier 2022: nette hausse des hospitalisations (+42%)

+ LIRE AUSSI | Covid en province de Luxembourg : 50 % de positivité, mais seulement 9 patients en soins intensifs

+ LIRE AUSSI | Bruxelles toujours pas au pic de la 5e vague: " Un taux de positivité jamais vu "

3.Ukraine: manoeuvres militaires russes

La Russie a lancé ce mardi de nouvelles manoeuvres militaires non loin de l’Ukraine et en Crimée annexée, quelques heures après avoir accusé les Etats-Unis d’"exacerber" les tensions en mettant en alerte des milliers de soldats américains.

+ LIRE | Ukraine: la Russie lance des manoeuvres militaires dans le sud et en Crimée

4.L’insulte de Biden

Le président américain a dérapé en insultant un journaliste, le taxant de "connard", dans le brouhaha d’une fin de table ronde à la Maison Blanche.

+ LIRE | " What a stupid son of a bitch ": Joe Biden insulte un journaliste de Fox News (vidéo)

5.Un hôpital évacué

Les pompiers bruxellois ont été appelés vers 11h30 à l’hôpital Delta suite à l’émanation d’un gaz toxique. L’entrée de l’hôpital a été bouclée mais les différents services, dont les urgences, ont continué à fonctionner normalement. L’hôpital a été partiellement évacué.

+ LIRE | Cocktail toxique dans la piscine de kiné de l’hôpital Delta: évacuation partielle (photos et vidéo)