"Le vaccin ne sert à rien car des personnes vaccinées sont à l’hôpital": voici pourquoi c’est faux

La Wallonie a lancé une campagne pour déconstruire les fake news liées à la vaccination.

 "Le vaccin ne sert à rien car des personnes vaccinées sont à l’hôpital": voici pourquoi c’est faux
Avec la pandémie de coronavirus, les fausses informations se répandent comme une traînée de poudre. ©EDA Mathieu Golinvaux

"S’il faut une 3e dose de vaccin, c’est que le vaccin ne sert à rien", "La vaccination contre le Covid-19 serait dangereuse pour les femmes enceintes et leur bébé", "La vaccination ne sert à rien car des personnes vaccinées sont à l’hôpital à cause du Covid-19"…. Avec la pandémie de coronavirus, les fausses informations se répandent comme une traînée de poudre.

La Wallonie, à l'initiative de la Ministre de la Santé, Christie Morreale, a lancé une campagne d'information et de communication à destination du grand public dans le but de déconstruire ces fake news.

Le cabinet de la ministre s’attaque notamment aux idées reçues sur l’efficacité de la vaccination qui - selon certaines rumeurs - "ne servirait à rien car des personnes vaccinées sont à l’hôpital à cause du Covid-19". Voici pourquoi c’est faux.

1.La vaccination évite les formes graves et les décès

Certes, la protection offerte par la vaccination n'est pas de 100% mais elle protège contre les formes graves et les séquelles de la maladie (dont le covid long). La vaccination aide à maintenir les hospitalisations à un niveau beaucoup plus bas que lors des vagues précédentes pendant lesquelles il n'y avait pas encore de vaccin.

Sur 100 000 personnes complètements vaccinées depuis au moins 14 jours, le risque d’hospitalisation est réduit de 88% par vaccination et celui d’admission aux soins intensifs est réduite de 93% par vaccination, affirme le cabinet de la ministre de la Santé.

2.Le nombre de personnes vaccinées à l’hôpital dépend du nombre de personnes vaccinées dans la population

Autrement dit, plus la population vaccinée est importante, plus la part de patients vaccinés à l’hôpital a de chances d’être élevée.

Comme la vaccination ne protège pas à 100% contre les formes graves (mais plutôt à 90%, voire 95% durant les premiers mois), certaines personnes peuvent tomber malades et être hospitalisées.

Dans le futur, avec la couverture vaccinale qui progresse, le nombre de patients vaccinés parmi ceux hospitalisés devrait encore augmenter. "C'est logique et c'est mathématique", peut-on lire sur le site jemevaccine.be.

 La part de personnes vaccinées à l’hôpital dépend de la part de vaccinés dans la population
La part de personnes vaccinées à l’hôpital dépend de la part de vaccinés dans la population ©jemevaccine.be