La police saisit une trottinette qui atteignait 104 km/h: des curvomètres pour déterminer la vitesse maximale

En Belgique, les trottinettes électriques sont limitées à 25 km/h. Mais certains comportements et excès de vitesse inquiètent de plus en plus les autorités.

La police saisit une trottinette qui atteignait 104 km/h: des curvomètres pour déterminer la vitesse maximale

Cette année, un tournant va être pris dans la lutte contre les excès de vitesse des trottinettes, avec plusieurs zones de police qui s’équipent de curvomètres pour en mesurer la vitesse maximale, selon Sudinfo.

En Belgique, les trottinettes électriques sont limitées à 25 km/h. Mais certains comportements et excès de vitesse inquiètent de plus en plus les autorités. La police de Malines a ainsi saisi mardi une trottinette contrôlée qui atteignait les 104 km/h. Le conducteur a été flashé à 43 km/h dans une zone 30.

On est dans une zone floue au niveau de la loi

"Ces véhicules surpuissants sont illégaux parce qu’ils n’ont pas l’assurance obligatoire qui doit accompagner chaque véhicule qui dépasse les 25 km/h (ni la plaque, ni le casque, etc.). Par contre, ces modèles sont bien légaux à la vente. Et c’est bien là qu’on est dans une zone floue au niveau de la loi", pointe Benoît Godart, porte-parole à l’institut Vias.

Cette année toutefois, plusieurs zones de police, dont celle de Malines donc mais aussi celle d’Uccle/Watermael-Boitsfort/Auderghem, se sont équipées de curvomètres pour pouvoir déterminer la vitesse maximale des engins qu’elles contrôlent, comme c’est le cas pour les deux-roues. En cas de dépassement, une amende est à la clé, de même que la saisie de l’engin s’il dépasse les 25 km/h réglementaires.

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.