Les coulisses du coup d’éclat de Stromae au JT de TF1: "Il voulait casser les codes" (vidéo)

Invité du JT de TF1 dimanche soir, le chanteur belge a livré une rare interview et une mise en scène inédite pour présenter "L’Enfer", un des titres de son prochain album Multitude. La chaîne française a dévoilé les coulisses de cette opération.

Les coulisses du coup d’éclat de Stromae au JT de TF1: "Il voulait casser les codes" (vidéo)
©TF1

Dimanche, Anne-Claire Coudray recevait Stromae dans le journal de 20 heures. Après 7 ans d’absence, le chanteur belge présentait son prochain album Multitude, prévu pour le 4 mars.

Au terme de l'interview "classique", Stromae a choisi de répondre en chanson à la dernière question de la présentatrice avec son nouveau titre " L'Enfer ", qui parle de ses pensées suicidaires et de son burn-out.

La mise en scène – un plan séquence de plus de 2 minutes (à partir de 7min03 sur la vidéo) – a été saluée sur les réseaux sociaux.

«Il n’y avait pas de piège pour lui, donc il était très détendu»

La chaîne TF1 est revenue ce lundi sur son "coup" médiatique en dévoilant les coulisses de l’opération.

Tous les détails ont été discutés il y a plus d’un mois avec le chanteur belge et son équipe. "Ils nous ont fait part de leur envie de casser un peu les codes du JT et d’interpréter un titre dans notre édition. On a été très flattés. Nous avons ensuite discuté pour voir quel était le meilleur moyen de le faire. On avait beaucoup discuté par Skype avant, il n’y avait pas de piège pour lui, donc il était très détendu", explique Cyril Auffret, à LCI.

«Il a vraiment travaillé en amont»

C’est Yoann Saillon, le directeur artistique du groupe TF1, qui a imaginé la scène. "Stromae avait une idée en tête. Il savait où il voulait aller. Il savait qu’il ne voulait pas, déjà, faire une émission de divertissement. Il ne voulait pas faire un concert. Il ne voulait pas faire une prestation, on va dire une performance. Il voulait que ce soit le plus évident, le plus naturel possible […] J’ai proposé cette petite idée de plan-séquence, qui était osée comme pari, puisqu’on ne l’a jamais fait. Tout de suite, il s’est imprégné, il s’est projeté et il a donc travaillé aussi son interprétation. En tout cas, il a fait évoluer son interprétation avec ce plan-séquence dans lequel il s’est senti totalement à l’aise."

Une seule caméra a été utilisée. Tout était chronométré et millimétré. "Le texte a été vraiment travaillé en amont, le vendredi, sans dévoiler trop de coulisses, mais le vendredi après-midi, avec son frère notamment, qui est venu justement pour retravailler ce mouvement. Et puis, le samedi, on l’a tourné en une prise. "

Une belle audience

Le coup est réussi, puisque le JT de 20h a réuni 6,9 millions de spectateurs, avec 29,6% de part d’audience.

La vidéo a été vue des millions de fois sur les différents réseaux de la chaîne privée française.