20 ans de l’euro: à quoi ressembleraient les prix actuels en franc belge

Trois ans après sa naissance officielle, le 1er janvier 2002, les habitants de 12 pays européens peuvent tenir l’euro dans leurs mains. 20 ans plus tard, un regard en arrière s’impose avec cette question: à quoi ressembleraient les prix d’aujourd’hui en franc belge?

C’était il y a 20 ans, dans la nuit du 31 décembre 2001 au 1er janvier 2002. Des files de personnes se forment devant les distributeurs de billets de 12 pays européens. En Allemagne, Autriche, Belgique, Espagne, Finlande, France, Irlande, Italie, Luxembourg, Pays-Bas, Portugal et Grèce, on s’apprête à vivre une révolution: le passage à l’euro.

Chez nous, c’en est donc fini avec les francs belges. Il faut s’habituer à multiplier par 40 pour avoir une idée de l’ancienne valeur, et, accessoirement à un nouveau design (voir diapo photos).

En 20 ans d’existence, l’image de l’euro a pris un coup au sein de la population. Surtout quand se propage le sentiment d’une forte augmentation des coûts de la vie. Mais qu’en est-il vraiment? Pour avoir une idée, voici un comparatif entre les prix actuels en franc belge et les prix de l’époque.

L’exemple du pain

Prenons l’exemple du pain: en 2001, le prix des pains de 800 grammes tournait autour de 58 francs (1 euro 44), selon des sources médiatiques. Aujourd’hui, son prix en grande surface serait d’environ 72 francs belges (1 euro 79 chez Delhaize).

Le cas de la bière

Et la bière dans tout cela? En janvier 2001, certains établissements vendaient un verre jusqu'à un prix de 60 francs belges (1,49 euro), pouvait-on lire dans La Libre Belgique. À cette époque, il était encore possible d'en trouver à 40 francs (1 euro). Aujourd'hui, par contre, un verre de bière coûterait au minimum 80 francs (2 euros).

Et l’essence pour la route

Enfin, jetons un œil au prix de l’essence. En avril 2001, un litre d’essence à la pompe affichait environ 45 francs (1,125euro/l). Il serait aujourd’hui de 69 francs (1,7 euro).

2001 - 2021: l'évolution des prix en franc belge
Infogram

Les chiffres parlent d’eux-mêmes: il y a eu une augmentation des prix. L’arrivée de l’euro est-elle l’explication? Non, selon les économistes. La faute à l'inflation. En moyenne, l’euro n’a pas eu d’effet inflationniste, même si cette image lui colle à la peau.

Malgré tout, son côté pratique a séduit. Aujourd’hui, l’euro est la deuxième monnaie la plus utilisée du monde, avec quelque 341 millions de personnes chaque jour, juste derrière le dollar.