Covid: le Conseil d’Etat suspend les mesures sanitaires du secteur culturel, les théâtres vont pouvoir rouvrir

Le Conseil d’Etat a donné raison au secteur culturel qui jugeait la mesure disproportionnée

Covid: le Conseil d’Etat suspend les mesures sanitaires du secteur culturel, les théâtres vont pouvoir rouvrir

Le Conseil d’Etat a fini par désavouer son comité de concertation. Ce jeudi, le recours introduit par le secteur culturel a été validé. Les salles de théâtre vont pouvoir rouvrir dès à présent. La levée des mesures ne concernerait pas les salles de cinéma.

La juridiction a ainsi fait droit au recours introduit en extrême urgence par un membre de Sgaranelle Production qui a prévu de jouer la revue "Demain, c’était Mieux. Non peut-être" ces 28, 29 et 30 décembre au centre culturel d’Auderghem.

Le requérant contestait l’obligation de fermeture imposée au secteur culturel lors du Codeco du 22 décembre, arguant que la mesure ne figurait pas dans les recommandations rendues la veille par le groupe d’experts GEMS.

Mesure disproportionnée

Pour lui, il s’agissait dès lors d’un excès de pouvoir et d’une mesure non-proportionnelle, ainsi qu’une atteinte au droit au travail ainsi qu’à l’accès à la culture. Une mesure d’autant plus dure à avaler qu’elle n’était pas dépourvue non plus de conséquences financières, la majorité des représentations prévues se jouant à guichets fermés.

Lors d’une audience tenue ce mardi, le Conseil d’Etat a fait droit au requérant en suspendant les mesures sanitaires visant le secteur culturel.

Toutes les autres mesures décidées lors du Codeco du 22 décembre restent, elles, bel et bien d’application.

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.