Arrêt du Conseil d’État: bonne nouvelle aussi pour les cinémas

Le gouvernement s’est réuni en urgence ce mardi soir suite à l’arrêt rendu par le Conseil d’État. L’incertitude qui régnait autour des cinémas sera levée demain. Ils pourront rouvrir.

François-Xavier Giot
Arrêt du Conseil d’État: bonne nouvelle aussi pour les cinémas
Les spectateurs pourront à nouveau se rendre dans les cinémas. BELGA PHOTO NICOLAS MAETERLINCK ©BELGA

Le Conseil d'État a donné raison ce mardi au plaignantqui avait introduit un recours en extrême urgence suite aux mesures prises par le Comité de concertation mercredi dernier. Mais un doute subsistait pour les cinémas.

Rien ne sert d’attendre un nouvel arrêt avant de rouvrir les cinémas

.

Le Conseil d’État a ordonné la suspension de l’exécution de l’article pour ce qui est relatif à l’adjectif "culturel". Mais le plaignant défendait la tenue d’un spectacle, en l’occurrence la revue "Demain, c’était Mieux. Non peut-être" ces 28, 29 et 30 décembre au centre culturel d’Auderghem. Un doute demeurait sur l’interprétation de l’arrêt, et notamment sur la question de l’étendue aux cinémas de cet arrêt.

Un conseil des ministres réuni en urgence

La ministre francophone de la Culture, Bénédicte Linard, avait déclaré sur Twitter: "Rien ne sert d'attendre un nouvel arrêt avant de rouvrir les cinémas." Mais l'incertitude juridique demeurait. Elle a été levée.

Un conseil des ministres s'est réuni ce mardi soir. Il a décidé de " prendre un arrêté réparatoire pour autoriser les cinémas et les théâtres à rester ouverts jusqu'à 200 personnes ", nous a indiqué le vice-Premier ministre Écolo Georges Gilkinet.

Les théâtres et les cinémas sont des lieux de culture importants, qui fonctionnent avec des normes de prudence élevées par rapport à la pandémie.

"C'est ce je souhaitais depuis le début, a réagi l'écologiste. En Kern. En Codeco. Et après le Codeco. Les théâtres et les cinémas sont des lieux de culture importants, qui fonctionnent avec des normes de prudence élevées par rapport à la pandémie. Ils pourront fonctionner pendant ces deux semaines et c'est la meilleure des choses qui puissent arriver. Et pour la suite, nous devons travailler avec des normes plus proportionnelles qui nous permettront de vivre avec ce virus et de préserver la santé mentale au-delà de la santé physique".

De nouvelles normes édictées

Le gouvernement a en outre décidé "d'établir dès la semaine prochaine des normes plus fines en fonction de la situation sanitaire", mais aussi des lieux culturels. Une salle de spectacle n'étant pas l'autre, il est prévu d'édicter des normes adaptées. Forest National dispose par exemple d'une capacité plus grande qu'un cinéma de quartier, il est irréaliste de lui permettre d'ouvrir à seulement 200 personnes.

Un comité de concertation électronique, avec les entités fédérées, doit se tenir ce mercredi pour valider formellement la proposition du fédéral, uniquement sur l’aspect réparatoire.