Covid: le virus se propage moins vite... mais pas dans toutes les provinces

Le taux de reproduction national, qui représente le niveau de contagiosité du coronavirus à travers le pays, diminue de façon plus ou moins constante depuis début novembre. Mais malheureusement, ce n’est pas le cas dans toutes les provinces.

Alan Marchal
Covid: le virus se propage moins vite... mais pas dans toutes les provinces
D’après les derniers chiffres officiels publiés par Sciensano, le taux de reproduction faiblit de façon plus ou moins constante depuis le début du mois de novembre. ©Photo News (Illustration)

La tendance se confirme de semaine en semaine: la propagation du SARS-CoV-2 ralentit petit à petit en Belgique.

D’après les derniers chiffres officiels publiés par Sciensano, le taux de reproduction (ou "Rt" national) – qui se calcule sur base du nombre d’hospitalisations quotidiennes – faiblit de façon plus ou moins constante depuis le début du mois de novembre.

Évalué à 1,27 il y a un mois, le "Rt" belge (qui est considéré comme un des indicateurs les plus intéressants pour comprendre l’évolution de la pandémie) était estimé à 1,07 en début de semaine.

En cinq semaines, seul un léger rebond (+0,02) a été observé à la mi-novembre. De quoi espérer de meilleurs jours.

Mais si le taux de reproduction national est l’un de seuls indicateurs de la pandémie qui a diminué (-4% entre le 15 octobre et le 29 novembre) depuis le début de la 4e vague, il se situe pourtant toujours au-delà du seuil symbolique de 1. Ce qui signifie que l’épidémie se propage encore et toujours trop rapidement que pour être maîtrisée.

Alors que les experts de Sciensano refusent désormais de prédire un quelconque pic des hospitalisations, ils espèrent que le durcissement des règles sanitaires (annoncées vendredi dernier à l'issue du Comité de concertation) et l'administration d'une 3e dose du vaccin permettront de freiner un peu plus encore la propagation du virus.

À moins que le variant Omicron, qui se répand partout dans le monde, ne prenne le pas prochainement sur son cousin Delta, déjà très contagieux, et ne complique la tâche des services de santé.