Selon Sciensano, les personnes non vaccinées risquent 50 fois plus de décéder du Covid

Alors qu’un nouveau Codeco est programmé ce vendredi, un nouveau rapport de l’Institut de santé publique Sciensano insiste sur les bienfaits de la vaccination, qui sera au cœur de ce comité de concertation.

Selon Sciensano, les personnes non vaccinées risquent 50 fois plus de décéder du Covid

Le Codeco a défini trois axes de travail, dont l'accélération de la vaccination. Celle-ci réduit de manière exponentielle le risque de mourir du Covid-19: les personnes non-vaccinées dans la tranche d'âge des 55 à 64 ans risquent 50 fois plus d'y succomber que les personnes immunisées par un vaccin, selon une étude de Sciensano publiée dans le Belang van Limburg ce vendredi.

Sciensano s’est penché sur le statut vaccinal de 105 Belges qui ont perdu la vie des suites du Covid-19 entre le 6 septembre et le 17 octobre 2021.

Sur les 13 Belges de 18 à 54 ans qui ont été emportés par le virus, 12 étaient non-vaccinés. Dans la catégorie d’âge des 55 à 64 ans, six des sept patients décédés n’étaient pas vaccinés. Sur les 19 patients entre 65 et 74 ans, 12 n’étaient pas vaccinés, et sept l’étaient.

Au-delà de 75 ans, en chiffres absolus, le nombre de patients vaccinés qui ont péri des suites du Covid-19 est plus élevé que celui des non-vaccinés. Dans la tranche d’âge allant de 75 à 84 ans, 27 sur 44 patients covid décédés étaient bien vaccinés, 17 non. Chez les plus de 85 ans, 13 des 22 patients décédés avaient bien été vaccinés, 9 non.

"Il est avant tout important de comparer le nombre de patients Covid décédés et leur statut de vaccination avec le reste des Belges qui ont été vaccinés ou non par catégorie d’âge", explique le virologue Steven Van Gucht dans Het Belang van Limburg. "De la sorte nous constatons par exemple que les personnes dans la catégorie d’âge des 55 à 64 ans qui n’ont pas été vaccinées, risquent 47 fois plus de succomber au virus que ceux qui ont été vaccinés".

Toute personne qui, entre 55 et 64 ans, a bénéficié d’une double dose d’un vaccin contre le Covid-19, présente un risque d’1 sur un million de mourir du Covid-19, alors que ce risque pour les non-vaccinés est de 47 sur un million. Dans la tranche d’âge entre 65 et 74 ans, les non-vaccinés présentent 25 fois plus de risque de décès. Dans la catégorie des 75 à 84 ans, les personnes qui n’ont pas été immunisées sont 9,7 fois plus exposées au risque de mourir. Chez les plus de 85 ans, ce risque pour les non-vaccinés est 7,3 plus élevé. La protection du vaccin anti-covid contre un décès découlant du virus augmente donc plus le patient est jeune.

Des études précédentes démontrent aussi que les personnes vaccinées présentent moins de risque d’être infectées par le virus et de développer une forme grave de la maladie qui nécessite une hospitalisation.

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

Sur le même sujet