Le Comité de concertation se réunit vendredi: les sujets sur la table

Le Comité de concertation se réunit ce vendredi 20 août à 14 h. La rentrée scolaire, le télétravail et d’éventuels nouveaux assouplissements figurent au menu.

Le Comité de concertation se réunit vendredi: les sujets sur la table
Alexander De Croo. ©BELGA
Benjamin Hermann

Le Comité de concertation (Codeco), qui réunit les autorités fédérales et des entités fédérées, se réunit ce vendredi 20 août à 14 heures. La dernière réunion datait du 19 juillet. Celle-ci se penchera naturellement sur les conditions de la rentrée et les perspectives pour les semaines à venir.

Comme à l’accoutumée, le Codeco procédera à une évaluation de la situation sanitaire, qui reste plus favorable que dans plusieurs pays voisins, nous indique-t-on dans l’entourage du comité. Il ne faut donc pas s’attendre à un tour de vis sensible, comme ce fut le cas en France dernièrement.

La question de la gestion de crise se posera, le ministre-président flamand, Jan Jambon (N-VA), étant favorable à une sortie de la phase fédérale, de manière à laisser la main aux entités fédérées.

La rentrée scolaire

La rentrée scolaire approche à grands pas. Les ministres de l’Enseignement se réunissent ce mardi et devraient poser quelques balises dans cette perspective. Une des questions qui se posent concerne la mesure dans laquelle le port du masque devra être maintenu ou non. En fin de semaine dernière, les experts du GEMS ont en tout cas recommandé, dans la situation sanitaire actuelle, un maintien du port du masque dans le secondaire et le supérieur, ainsi que pour les instituteurs du fondamental en dehors de leur classe, durant l’automne et l’hiver.

Le télétravail

Une série de recommandations devraient aussi être formulées à propos du télétravail. Il s’agira bien de recommandations, les entreprises étant invitées à s’organiser au mieux.

De nouveaux assouplissements?

Le «plan été» mis en place lors des derniers Codeco prévoyait l’enclenchement de sa quatrième phase à partir du 1er septembre, avec des assouplissements pour les rassemblements intérieurs et extérieurs (actuellement bloqués à 3 000 et 5 000 personnes) et la fin des restrictions pour les activités de jeunesse, les fêtes, les services du culte, les foires et marchés, la vie associative, etc.

Un des secteurs dans lesquels des assouplissements sont envisageables est l’Horeca, avec un éventuel assouplissement du nombre de personnes par table par exemple. Mais surtout, les boîtes de nuit attendent impatiemment un signal positif du Codeco, qui pourrait éventuellement arriver vendredi.

Le Covid Safe Ticket

C’est une des questions récurrentes ces derniers jours: le Covid Safe Ticket doit-il être élargi, pour s’appliquer à de plus petits rassemblements? Au nord du pays, des politiques du CD&V et de Vooruit ont émis l’idée. Le camp libéral est bien plus réticent, craignant l’instauration d’une «société du pass».

Le Covid Safe Ticket s’applique actuellement aux événements extérieurs de plus de 1500 personnes et, à partir de septembre, aux événements intérieurs de même ampleur. Un équilibre doit donc être trouvé entre la volonté d’organisateurs d’événements plus petits de pouvoir utiliser le Covid Safe Ticket et les questions éthiques que pose un tel dispositif.

Dans ce contexte, il est possible – c’est encore à confirmer – que les jauges soient revues à la baisse, mais aussi que la date butoir du 30 septembre pour l’utilisation du Covid Safe Ticket soit quelque peu postposée. Enfin, il n’est pas exclu que la réouverture des boîtes de nuit soit conditionnée à l’emploi de ce dispositif, justement.