VIDÉO | Le Centre de crise a fait le point: «Le virus a pris ses vacances en revenant parmi nous»

Le Centre de crise a fait le point sur l’évolution de la pandémie de coronavirus en Belgique à l’occasion de sa conférence de presse hebdomadaire. Au menu: un virus qui circule à nouveau fortement, un variant Delta plus prédominant que jamais et des encouragements en matière de vaccination.

Comment évolue l’épidémie de coronavirus en Belgique? Une chose est sûre: le nombre de nouvelles contaminations augmente fortement. «Nous avons actuellement un taux de reproduction du virus chez les personnes contaminées de 1,5», lance Yves Van Laethem, le porte-parole interfédéral. «Chaque personne en contamine donc plus qu’une autre.»

Entre le 4 et le 10 juillet, 1.006 nouvelles contaminations au Sars-CoV-2 ont été dépistées en moyenne par jour. Soit une hausse de 83% par rapport à la semaine précédente, selon les chiffres de l’Institut de santé publique Sciensano.

+ LIRE AUSSI | Bilan du Covid en Belgique: le seuil des 1000 contaminations par jour franchi

Qui est concerné?

Les jeunes sont les plus touchés puisque la moitié des contaminations concernent les personnes de 24 ans ou moins. «On voit se dessiner une légère augmentation chez les gens plus âgés», a indiqué Yves Van Laethem. «Si la hausse continue, il est probable qu’elle percole vers les tranches d’âges plus élevées.»

L’augmentation concerne tout le pays, mais elle est plus prononcée en Flandre.

+ LIRE AUSSI |INFOGRAPHIES | Covid: ces provinces où le virus se propage de plus en plus vite

 Évolution du pourcentage des nouvelles contaminations par province.
Évolution du pourcentage des nouvelles contaminations par province. ©Capture d’écran

D’où viennent les contaminations?

Bien que de nombreuses infections soient liées aux départs et retours de vacances, cela n’explique pas tout. «Nous constatons une augmentation du pourcentage de tests positifs chez les personnes symptomatiques d’une part et chez les contacts à haut risque de ces personnes», a indiqué le porte-parole. «Ceci signifie que le virus circule à nouveau fortement dans la population.»

Il faut donc rester prudent. «Le virus a pris ses vacances en revenant parmi nous. Restons prudents ici, mais aussi à l’endroit où nous serons éventuellement en vacances. Continuons à appliquer les règles de base: distanciation et limitation volontaire de contact sans pour autant rester seul. Et puis, concentrons-nous un maximum sur les activités extérieures», rappelle Yves Van Laethem.

Et les hospitalisations dans tout cela?

Entre le 7 et le 13 juillet, il y a eu en moyenne 17,6 admissions à l’hôpital par jour pour cause de coronavirus, soit une hausse de 11% par rapport à la période de référence précédente. «Ce qui reste une augmentation très modérée», commente le porte-parole interfédéral.

Au total, 239 personnes sont encore hospitalisées en raison du Covid-19, dont 90 patients traités en soins intensifs. À ce niveau, les chiffres sont en baisse. «Cette diminution ralenti de plus en plus et nous arriverons sans doute bientôt sur un plateau situé aux environs des 90 personnes en soins intensifs», a confirmé Yves Van Laethem.

Au niveau des décès, la moyenne est de deux décès par jour, ce qui équivaut à une diminution de 35%. Fait notable, le 7 juillet, aucun décès n’a été à déplorer, une première depuis presque un an.

Le variant Delta domine

On l’a dit, la Belgique connaît actuellement une forte augmentation du pourcentage des tests positifs. Cette augmentation est notamment liée à l’augmentation constante du variant Delta (indien). Il continue de se développer au détriment des autres variants puisqu’il représente désormais 63% des nouvelles contaminations. Ce taux était de 50% la semaine passée.

Le variant anglais représente 28% des cas et le variant brésilien 6%. Le variant sud-africain a, lui, presque disparu.

+ LIRE AUSSI | Forte augmentation des tests positifs: le variant Delta domine

Vaccination: «Le temps presse»

Enfin, 81,3% de la population adulte a reçu au moins une dose de vaccin, et 66,1% a reçu les deux doses. En tout, plus de 7.615.000 personnes ont reçu au moins une première dose de vaccin.

Cela dit, «le temps presse» selon Sabine Stordeurs de la Taskforce Vaccination.