Les réseaux sociaux pour soutenir les livres belges

L’Association des éditeurs belges (ADEB) lance des groupes Facebook et Instagram pour soutenir les livres belges. Explications.

Michaël Degré
Les réseaux sociaux pour soutenir les livres belges
Benoît Dubois entend profiter des vacances pour booster le livre noir-jaune-rouge. ©Aurore Delsoir

C'est le moment que vous attendez… ou redoutez: il vous faut choisir – et donc renoncer – les livres que vous allez glisser dans votre valise au moment de vous envoler (par exemple) vers votre destination de vacances. La concurrence est rude, et elle l'est davantage encore pour le secteur du livre belge, confronté à l'indémodable appétit de son voisin français: «En Belgique, 75% des livres vendus proviennent de France, pose Benoît Dubois. Le reste, ce sont des livres scolaires, universitaires, des bandes dessinées… et une portion congrue pour les éditeurs belges. »