Chasse à l’homme: 4 lance-roquettes anti-char retrouvés dans le véhicule du suspect

Un militaire est recherché depuis mardi après-midi, suspecté de vouloir s’en prendre au virologue Marc Van Ranst qu’il avait menacé par le passé.

Chasse à l’homme: 4 lance-roquettes anti-char retrouvés dans le véhicule du suspect

Quatre lance-roquettes anti-char ont été retrouvées mardi en fin de journée dans un véhicule de type SUV utilisé par l’individu recherché en Flandre, a indiqué mercredi le parquet fédéral dans un communiqué.

+ LIRE AUSSI | PHOTOS | Chasse à l’homme: un avis de recherche diffusé pour retrouver Jurgen Conings,le militaire en fuite

L’homme de 46 ans est animé de motivations «potentiellement agressives à l’encontre d’institutions ou de personnalités», a précisé le parquet.

Bien que «les cibles ne sont pas clairement définies» et que «différentes pistes sont envisagées», le virologue Marc Van Ranst, potentiellement visé, a été placé en sécurité.

Mardi matin, il est apparu que le militaire de carrière était en possession d’armes. «L’ensemble de ces éléments, auxquels s’ajoutent certaines caractéristiques de sa personnalité et sa maîtrise des armes à feu, ont poussé les autorités à prendre les faits au sérieux.»

Le dossier a été fédéralisé. L’Ocam a établi le niveau de la menace émanant de cette personne à 4. Le niveau général de menace pour le pays restant quant à lui bien à 2.

Afin de permettre une coordination renforcée des actions des autorités, une phase fédérale a été activée. Le parquet fédéral et le Centre de crise national codirigent les opérations.

Jusqu’à présent, cette personne, qui est probablement encore en possession d’un armement plus léger que celui découvert dans son véhicule, «n’a pas commis de faits irréparables», insiste le parquet.

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.