Jeunes et «STEM»: casser l’effet repoussoir

D’où vient ce désamour insistant des jeunes envers les métiers scientifiques et techniques? Décryptage avec la directrice du Forem.

Pascale Serret
Jeunes et «STEM»: casser l’effet repoussoir
Et si on mettait un peu de valeurs dans ces métiers réputés arides, difficiles et solitaires? ©Gorodenkoff – stock.adobe.com

Les métiers des sciences, des technologies, d’ingénierie et de mathématiques (STEM) manquent de bras, de cerveaux. Les filières qui mènent à ces métiers sont toujours plus désertées et l’impact se fait sentir sur le marché de l’emploi.