VIDÉO | Coronavirus: «Les chiffres sont 2 à 3 fois plus élevés que les seuils que nous voudrions atteindre»

Le Centre de crise et Sciensano ont tenu une nouvelle conférence de presse ce mercredi pour analyser les dernières tendances du coronavirus en Belgique, et notamment la stagnation actuelle des hospitalisations.

En Belgique, la stabilisation du nombre d’hospitalisations et de contaminations se poursuit. «Les chiffres sont bloqués à un niveau qui est 2 à 3 fois plus élevé que les seuils de 800 infections et 75 hospitalisations par jour que nous voudrions atteindre», explique Yves Van Laethem.

En moyenne, il y a eu 2154 nouveaux cas par jour la semaine dernière. La tendance à la diminution est modeste, puisqu’elle est de l’ordre de 7%. «Ce n’est pas un cas purement belge, on constate ceci dans différents pays européens, où les courbes s’aplatissent ou augmentent légèrement», précise le porte-parole interfédéral.

Les infections en baisse à Namur, Liège et dans le Hainaut

Au niveau national, on a une baisse légère du nombre de contaminations. Dans certaines provinces, on a une augmentation. Celle-ci est de l’ordre de 10% en Flandre occidentale, de 3% au Brabant flamand, à Anvers ou au Luxembourg. «Nous n’avons pas d’explication claire à ce niveau-là. Ces augmentations se passent dans toutes les tranches d’âge et dans différents endroits du pays.»

VIDÉO | Coronavirus: «Les chiffres sont 2 à 3 fois plus élevés que les seuils que nous voudrions atteindre»
©© Sciensano

A contrario, d’autres provinces connaissent de grosses diminutions comme Namur, Liège (-25%) le Hainaut (-15%) ou le Limbourg (-11%). Au nombre de cas absolus, ce sont trois provinces flamandes qui sont en tête: Anvers (335 cas par jour), Flandre Orientale (327 cas) et Flandre Occidentale (288 cas).

Au niveau des hospitalisations, on observe une stagnation. Sur les 7 derniers jours, on observe une moyenne de 193 nouvelles hospitalisations par jour.

Les chiffres des hospitalisations stagnent en Wallonie et en Flandre, alors qu‘elles diminuent toujours à Bruxelles.

Si, en comparaison avec la période de sept jours précédente, la moyenne est à la baisse (-6%), elle est plus élevée que celle publiée hier et confirme donc que les admissions sont plus nombreuses au cours des derniers jours.

«Sur les 4-5 derniers jours, cela semble se stabiliser, surtout en Wallonie et en Flandre, alors que les hospitalisations diminuent toujours à Bruxelles», explique Yves Van Laethem, qui ajoute que les décès poursuivent leur tendance à la baisse, de l’ordre de 19%.

Mobilité encore en hausse: «Faites du shopping dans votre région»

Après la réouverture des écoles, la mobilité des Belges a augmenté, comme le montrent des chiffres fournis par des opérateurs de téléphonie comme Proximus.

Récemment, une deuxième augmentation a eu lieu à la réouverture des commerces dits non-essentiels. «On insiste sur l’importance de faire du shopping dans sa région, ou pas trop loin de chez soi pour éviter les contacts, qui sont à la base des transmissions», répète Yves Van Laethem.

VIDÉO | Coronavirus: «Les chiffres sont 2 à 3 fois plus élevés que les seuils que nous voudrions atteindre»
©© Sciensano
VIDÉO | Coronavirus: «Les chiffres sont 2 à 3 fois plus élevés que les seuils que nous voudrions atteindre»
©BELGA

Selon une étude récente, le télétravail serait moins répandu que durant la première vague. «C’est regrettable car le télétravail est une mesure très efficace pour limiter les contacts, et donc les contaminations. Dans certains secteurs, le télétravail a un impact limité sur la continuité des activités», rappelle Antoine Iseux.

Alors que le télétravail reste obligatoire dans la mesure du possible, le Centre de crise concède que celui-ci n’a pas que du positif. «Nous comprenons qu’il est parfois difficile de travailler seul à la maison, que les conversations informelles avec les collègues manquent et que le télétravail peut peser sur le mental des employés. Beaucoup commencent également à se lasser des nombreuses réunions par vidéo.»

Dès lors, les experts appellent les employeurs à rester attentif au bien-être des employés, même à distance, et à faire preuve de créativité pour maintenir le sentiment de cohésion et l’esprit d’équipe, tout en respectant les mesures.