VIDÉO | Coronavirus: «Le virus circule actuellement de manière plus intense en Wallonie et à Bruxelles»

Lors de sa conférence de presse organisée ce lundi matin, l’Institut de santé publique a, une fois de plus, appelé les Belges à respecter minutieusement les mesures sanitaires en vigueur. Sans quoi, «nous pourrions bientôt enregistrer 10.000 nouveaux cas par jour».

A. Ma.

+ À LIRE AUSSI | Nouveaux cas détectés en Belgique : la moyenne quotidienne toujours en hausse

«Tous les indicateurs continuent d’augmenter de manière assez alarmante, dans toutes les provinces et dans tous les groupes d’âge.» Dès les premières secondes de son intervention, Yves Van Laethem, le porte-parole interfédéral de la lutte contre le coronavirus, donne le ton: la situation belge est actuellement très préoccupante.

Du nombre d’infections confirmées qui «double tous les 8 jours» (le seuil critique est estimé à 3 jours, NDLR) aux hospitalisations qui se multiplient – «Entre 15 et 50% des lits «Covid» en soins intensifs sont occupés dans de nombreux hôpitaux bruxellois, liégeois et anversois» -, les dernières tendances belges inquiètent beaucoup Sciensano.

+ À LIRE AUSSI | Coronavirus: «Peu d’utilité» de pointer les jeunes du doigt

«D’après les modèles actuels, nous pourrions atteindre les 1.000 patients aux soins intensifs durant le mois de novembre. Pour rappel, nous avions atteint 1.250 patients (en soins intensifs) durant la première grande vague de mars et avril», relève Yves Van Laethem. «Et si l’augmentation actuelle se poursuit, nous pourrions enregistrer 10.000 nouveaux cas confirmés par jour.»

Soulignant également qu’il est «fort probable» que «le virus circule actuellement de manière plus intense dans la partie wallonne du pays et dans la Région de Bruxelles-Capitale», l’Institut de santé publique souhaite rappeler à «tout le monde» qu’il est «de notre responsabilité de ralentir la progression du virus».

+ À LIRE AUSSI | Contaminations au coronavirus dans les clubs sportifs: la réponse évasive de Sciensano