L’ensemble du gouvernement wallon se met en quarantaine

L’épidémie de coronavirus gagne du terrain en Belgique. Jusque dans les rangs politiques. On vient d’apprendre que l’ensemble du gouvernement wallon se mettait d’initiative en quarantaine.

L’ensemble du gouvernement wallon se met en quarantaine
L’automne est une période difficile et entraîne de nouveaux risques, «il faut donc qu’on s’adapte en fonction de la situation» selon la ministre wallonne de la Santé Christie Morreale. ©Photo News

La nouvelle est tombée à l’issue d’une conférence de presse prévue de longue date à Fleurus. Plusieurs ministres régionaux assistaient à l’inauguration de la première station d’injection de gaz vert (biométhane) sur le réseau de distribution d’énergie wallon.

Son état de santé est bon et elle poursuit son travail à distance.

À l’issue du point presse, le ministre de l’Économie, Willy Borsus (MR), a fait savoir qu’il se mettait, avec l’ensemble de ses collègues de l’Élysette, en quarantaine. La raison? La ministre du Tourisme, la libérale Valérie De Bue, a été testée positive.

«Son état de santé est bon et elle poursuit son travail à distance», a depuis communiqué le porte-parole du Ministre président wallon.

Résultats attendus demain

Par sécurité, l’ensemble des ministres seront testés aujourd’hui, les résultats de ces tests étant attendus pour demain. Par prudence, les membres du gouvernement se mettront donc en quarantaine, comme le préconise la procédure.

Le dernier contact du Gouvernement remonte à vendredi passé.

Le ton se veut toutefois rassurant dans les rangs du gouvernement. « Le dernier contact du Gouvernement remonte à vendredi passé, a communiqué le porte-parole d'Elio Di Rupo. Dans la foulée de la prestation de serment de Christophe Collignon en tant que Ministre au Parlement de Wallonie, les Ministres se sont réunis pour acter sa nomination. Lors de cette réunion, l'ensemble des règles sanitaires en vigueur a été respecté

Quid du MR?

L’histoire ne dit pas si la mesure sera étendue au MR où le casting «raté» du gouvernement fédéral, et notamment l’éviction temporaire de Valérie De Bue, a provoqué plusieurs réunions en présence de ministres réformateurs.

Son président de parti lui a apporté tout son soutien en lui souhaitant «un prompt rétablissement» et son «total soutien», rejoignant en ce sens d'autres mandataires réformateurs.