La filiale de Nethys qui reste dans l’angle mort

Après les révélations sur les incroyables indemnités octroyées au top management de Nethys (18,6 millions), où en sommes-nous? Si l’essentiel de l’ancien management a dégagé, certains sont toujours en place. Avec une capacité de nuire?

Pascale Serret
La filiale de Nethys qui reste dans l’angle mort
Stéphane Moreau n’est plus dans la structure Nethys. Deux des trois autres managers qui ont reçu de plantureuses indemnités ont eux aussi quitté la maison (Bénédicte Bayer et Pol Heyse). Mais il en reste un quatrième, qui n’a pas bronché. BELGA ... ©BELGA

Longue séance de questions et d'interpellations ce mardi en commission du Parlement wallon, sur les fameuses indemnités de « rétention » et les bonus octroyés à son top management.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...