Greoli défend la décision de ne plus subsidier la maison d’édition Samsa

La ministre de la Culture a défendu ce mercredi la choix de la Fédération de ne plus subsidier la maison d’édition belge Samsa (ex-Le Cri), laquelle a décidé, vu l’absence de soutien public, de cesser toute publication d’ouvrages littéraires.

Greoli défend la décision de ne plus subsidier la maison d’édition Samsa

Interrogée ce mercredi en séance plénière du Parlement, la ministre Alda Greoli a rappelé que l’octroi de subsides par la Fédération aux opérateurs du livre – soit quelque 700.000 euros par an – était soumis au respect de différentes contraintes, afin d’éviter notamment que ces subsides ne soient considérés comme des aides d’État illégales.

De plus, la décision de la Fédération de ne plus subsidier Samsa se justifie aussi par les propres règles de la Fédération, selon lesquelles des subsides ne peuvent jamais servir à couvrir des dettes ou compenser un passif social, ce qui semblait être le cas pour l’éditeur bruxellois, a-t-elle indiqué en réponse à des questions d’actualité des députés Gaëtan Van Goidsenhoven (MR) et Isabelle Emmery (PS).

Devant l’assemblée, la ministre a assuré que les tensions rencontrées avec Samsa constituaient un «cas isolé» au regard de la «concertation de qualité» menée, selon elle, avec le reste du secteur.

Dans les pages du Soir mercredi dernier, l’éditeur bruxellois Christian Lutz, à la tête de maison Samsa, annonçait renoncer à publier des ouvrages littéraires, sauf coéditions et financements extérieurs assurés, en raison de la décision de la Fédération de ne plus lui octroyer de subventions.

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.