The Voice Belgique, 5e blind: c’est fini pour Slimane et Matthew, les déçus se multiplient

Avant-dernière soirée d’auditions à l’aveugle dans The Voice Belgique et déjà des choix très compliqués pour les coaches. Les places se font rares. Les déçus s’accumulent.

Thomas Bernard

Ce qu’il faut retenir de l’émission:

1.Deux équipes déjà complètes | Alors qu'on pensait que Slimane serait le premier à compléter son équipe, il a été doublé sur le fil par Matthew Irons. À force de buzzer et de convaincre les talents, le chanteur de Puggy a remporté trois talents ce soir pour venir remplir les dernières places vides dans son groupe.

Peu après, Slimane a remporté le tout dernier talent de la soirée, pour parvenir à compléter son équipe. Bref, mission accomplie pour ces deux coaches, les blinds sont finis pour eux. La dernière émission d’audition à l’aveugle s’annonce longue pour Slimane et Matthew, puisqu’ils ne pourront plus buzzer… sauf en cas d’extrême coup de cœur.

2.Petite soirée niveau buzz | Pas de grand coup d'éclat ce soir, aucun candidat n'a fait se retourner les quatre coaches. Les buzzers n'ont retenti que treize fois au total et on a assisté à seulement trois batailles entre les membres du jury pour attirer les talents, alors que cela fait partie du sel de l'émission.

Et petite surprise, pour la première fois c’est BJ Scott qui a dégainé le plus souvent, avec quatre buzz, contre seulement trois pour ses camarades. On ne peut pas dire pour autant que les talents étaient plus faibles ce soir. Mais ça sent tout doucement la fin des auditions.

3.Les déçus se multiplient | Au plus les équipes se complètent, au plus il devient difficile de se faire une place. Les candidats malheureux commencent à s'accumuler. Avec parfois des surprises, voire un peu d'incompréhension.

Ce soir, on aurait volontiers donné une place à l’originalité de Pauline Pecheux pour sa reprise, assortie d’un grain de voix intéressant qu’on aurait aimé entendre sur une autre chanson.

Bouffé par le stress, Youssef Zaki n’a pas non plus réussi à convaincre les coaches. Là aussi, on aurait bien voulu l’écouter chanter un autre titre, car sa voix, fort chevrotante ce soir, ne manquait pourtant pas de puissance.

4.Quelques statistiques | L'anglais est restée loin devant le français ce soir, avec dix chansons contre trois. Tous les candidats ayant chanté en français ont par contre été sélectionnés. Quatre talents anglophiles n'ont pas été pris.

La moyenne d’âge des candidats est restée très classique, un peu plus de 24 ans ce soir (contre 26 ans depuis le début des auditions).

C’était aussi la soirée des Bruxellois, avec cinq candidats sur les treize. Pointons encore que deux candidates néerlandophones sont venues sur le plateau… sans succès malheureusement.

5.La prestation à revoir | On évoque souvent le frisson qu'une voix peut nous procurer à la simple écoute de quelques notes. Encore une fois, cela a été le cas ce soir. Avec Sara Kobi.

Une fois les premiers mots de la chanson de Ray Charles posés, la chaleur dans la voix de Sara a fait la différence. C’est immédiat, inexplicable et on devine le talent qui se cache derrière ce timbre déjà si reconnaissable. Une petite prouesse avec un morceau si doux de seulement deux minutes trente.

LE RÉCAPITULATIF DES ÉQUIPES