Bernard Wesphael sur la polémique du clin d’œil durant son procès: «Risible et pathétique»

Près d’un an et demi après avoir été acquitté par la cour d’assises du Hainaut dans le procès pour meurtre de Véronique Pirotton, Bernard Wesphael a réagi, ce dimanche, sur RTL-TVI, à la polémique du «mystérieux» clin d’œil adressé, selon un livre à paraître prochainement, à l’avocat général juste avant le prononcé de son acquittement.

Bernard Wesphael n’en a pas encore tout à fait terminé avec les soupçons qui l’entourent dans le cadre de l’affaire Pirotton. Bien qu’il ait été acquitté, l’ancien député Écolo doit encore répondre aux interrogations d’une partie du grand public relayées par plusieurs médias.

Ainsi, alors qu’un livre à paraître prochainement épingle notamment un clin d’œil adressé par l’ancien député wallon à l’avocat général juste avant le prononcé de son acquittement - ce qui sous-entend un complot franc-maçonnique - l’émission «C’est pas tous les jours dimanche» (RTL-TVI) a sondé le principal intéressé sur cette nouvelle polémique.

«C’est tout à fait risible et, en même temps, pathétique car, très objectivement, durant la cour d’assises, l’avocat général a essayé d’avoir ma peau, du début à la fin. Il dit lui-même d’ailleurs quand il a été interrogé sur cette question: «Mais enfin, qu’est-ce que c’est cette histoire? Moi j’étais occupé, éventuellement, si Monsieur Wesphael était condamné, à l’arrêter sur le champ»», a ainsi estimé Bernard Wesphal.

Mais à qui était donc destiné ce clin d’œil, alors? Réponse du membre fondateur d’Écolo: «Vous savez, j’ai quand même quelques amis dans la presse depuis quelques dizaines d’années, qu’ils soient cameramen ou journalistes, à qui je fais un clin d’œil. Et quand je suis arrivé, j’ai ouvert les bras en faisant un peu «Inch’Allah»: qu’est-ce qui va se passer? Imaginer que je puisse faire un clin d’œil à l’avocat général qui vient de faire un réquisitoire épouvantable contre moi, c’est du plus haut comique et c’est lamentable.»

Fin de la polémique?