Où se planque encore l’amiante?

Le procès de l’amiante a repris hier à Bruxelles. Interdits depuis 1998, les produits de l’amiante restent omniprésents dans nos vies.

Pascale Serret
Où se planque encore l’amiante?
Les produits de l’amiante ne se retrouvent partout dans les bâtiments, 18 ans après leur interdiction. ©Reporters

En Belgique, l’entreprise Eternit a déjà été condamnée en 2011. Elle a fait appel du jugement bénéficiant à la famille Jonckheere (lire ci-contre). La procédure a donc repris hier matin. Et l’arrêt sera rendu en mars.

Mais aujourd’hui, 18 ans après l’interdiction, où est l’amiante? Comment agir?

1. Avant ou après 1998?

On en a fait un usage massif pendant un demi-siècle pour ses qualités ignifuges et isolantes et son tarif imbattable. L’amiante reste donc assez logiquement présent partout. La Confédération Construction résume la situation: «Tout bâtiment construit avant les années 90 contient probablement de l’amiante ». La production et la vente de produits de l’amiante sont interdites en Belgique depuis 1998.

2. Sept écoles sur 10

Notre pays a été le premier consommateur mondial d’amiante. Les bâtiments scolaires n’y échappent donc pas. Selon le laboratoire spécialisé Fibrecount, «plus de 70% des écoles belges contiennent encore de l’amiante». Ce sont des estimations, la présence d’amiante étant souvent révélée à l’occasion de travaux de rénovation. Dans les différents réseaux, des inventaires et des chantiers de désamiantage suivent leur cours.

3.À tous les étages

Dans les bâtiments «amiantés», les dangereuses fibres minérales se retrouvent potentiellement un peu partout: la toiture, la tôle ondulée, les canalisations, les bacs à fleurs, les ardoises artificielles de façade, les revêtements de sol en plastique, les faux plafonds, le mastic des joints, le flocage isolant, les gaines d’aération, etc.

4. Enlever? Laisser?

Les spécialistes sont d’accord pour dire que si l’amiante-ciment (type Eternit, où les fibres sont mêlées au ciment) n’est pas endommagé, mieux vaut ne pas y toucher. En tout cas, pas sans recourir aux professionnels du désamiantage. Ce sont les produits qui exposent directement les habitants ou les travailleurs qu’il faut enlever: typiquement l’amiante friable qui disperse ses fibres «en cas de chocs, de vibrations ou mouvements d’air», rappelle la Confédération Construction. Sols, faux plafonds, flocage et isolation de conduites…

5. Les risques, pour rappel

Ces fibres microscopiques (de 400 à 500 fois plus fines qu’un cheveu) provoquent des cancers du poumon, de la plèvre (mésothéliome) ou des fibroses (asbestose).