Be-Alert, l’alerte en direct par SMS en situation de crise

Be-Alert permettra d’envoyer des SMS d’alerte en cas de crise de manière ciblée. Le système pourra aussi diffuser sur les sirènes Seveso, les panneaux autoroutiers…

Emmanuel Huet
Be-Alert, l’alerte en direct par SMS en situation de crise
Avant la fin de cette année, la plate-forme Be-Alert sera activée et permettra les alertes SMS. ©Illustration eda E. H.

Une inondation, une pollution, une catastrophe, un attentat… Les situations de crises sont multiples. Rassurer, informer: la communication vers la population est capitale pour éviter que la crise ne s’enlise et que les bonnes décisions soient prises aux moments opportuns.

C’est ainsi que la plate-forme Be-Alert va voir le jour avant la fin de cette année. Elle permettra d’informer directement la population sur l’évolution d’une crise, sur une alerte. Et par le biais de plusieurs médias.

Be-Alert, coordonné par le centre de crise national, permettra, dans un premier temps, d'envoyer des SMS ciblés via la géolocalisation. Si on prend l'exemple des attentats de Bruxelles, le système aurait été en mesure d'envoyer un message sur tous les GSM des personnes, belges ou étrangères, qui se trouvaient à l'aéroport ou à proximité. Cette mise en place du système SMS fait suite à une période d'essai menée pendant deux ans dans 33 communes pilotes. «On a fait une évaluation et refait un nouveau cahier des charges», détaille Benoît Ramacker, porte-parole du centre de crise. Lors du test, les Communes pouvaient envoyer des messages d'information (sur des téléphones fixes, des GSM, des e-mails) à destination des citoyens qui s'étaient enregistrés auparavant. La version qui sera proposée à toutes les Communes du pays permettra des alertes SMS géolocalisables, et sans inscription préalable. «Cela a un intérêt énorme car on peut même toucher les personnes de passage. Cela fait plusieurs mois qu'on travaille avec les opérateurs car les réseaux doivent être configurés.»

Sur les sirènes Seveso,les autoroutes…

Mais Be-Alert, ce sera bien plus qu’une alerte SMS. Tous les médias seront utilisés au départ d’un point central. Depuis le centre de crise, de manière instantanée, le système sera capable, dans un second temps, d’envoyer des messages sur les sirènes Seveso, sur les panneaux autoroutiers. Mais aussi sur les mails, les réseaux sociaux, les différents systèmes de téléphonie…

Le marché concernant l’implémentation de Be-Alert a été attribué. Mais est pendant à une décision du Conseil d’État suite à la requête d’une société qui n’a pas emporté le marché.