De moindres frais de réseau dès 2018 pour les non-détenteurs de panneaux

Le ministre wallon de l’Énergie assure que les propriétaires qui ne possèdent pas de panneaux photovoltaïques payeront bientôt 18 euros en moins pour l’ensemble des frais de leur utilisation du réseau.

De moindres frais de réseau dès 2018 pour les non-détenteurs de panneaux

La contribution réclamée à partir de 2018 par le régulateur indépendant de l’énergie en Wallonie (la CWAPE) aux propriétaires de panneaux photovoltaïques pour l’ensemble des frais de leur utilisation du réseau fera économiser un montant de l’ordre de 18 euros par an à chaque ménage ne détenant pas de panneaux, ressort-il d’un communiqué du ministre wallon de l’Énergie Paul Furlan. Une rentabilité de 7% reste garantie aux détenteurs, malgré la nouvelle contribution.

Les 121.000 détenteurs de panneaux photovoltaïques utilisent actuellement le réseau pour prélever de l’électricité lorsqu’ils en ont besoin, mais également pour injecter l’électricité produite par leurs panneaux. Mais ils ne participent pas à l’entièreté des frais d’utilisation du réseau, en raison notamment de la compensation qui leur est octroyée via le mécanisme du «compteur qui tourne à l’envers».

Ces frais d’utilisation du réseau, non payés par les détenteurs de panneaux, sont reportés sur la facture énergétique de l’ensemble des 1,38 million de ménages wallons ne possédant pas de panneaux photovoltaïques, rappelle le ministre PS.

Pour remédier à cette situation, la CWAPE propose, à partir de 2018, de faire contribuer «équitablement» les propriétaires de panneaux à l’ensemble des frais de leur utilisation du réseaux. Le gouvernement wallon a décidé dès lors d’instaurer une base légale permettant à la CWAPE de mettre en œuvre ce mécanisme de «contribution équitable» pour les détenteurs de panneaux photovoltaïques.

L’opposition se lâche

Le ministre Furlan évoque la défense de l’intérêt général et le respect du principe d’équité. «Il ne s’agit pas d’une taxe supplémentaire, mais simplement de faire payer un service à disposition des détenteurs de panneaux».

L’opposition MR a dénoncé ce mercredi, en séance plénière, ce qu’elle considère comme un retour du gouvernement sur la parole donnée par le précédent gouvernement, qui aboutira à une «taxe» de 200 euros par an et par ménage détenteur de panneaux.

Mais «la CWAPE sera attentive, en cas d’application d’un tel tarif, à une rentabilité plus que satisfaisante des installations réalisées (de l’ordre de 7% minimum), que ce soit sous le régime Solwatt ou Qualiwatt», a répondu M. Furlan.

Des associations de défense des détenteurs de panneaux photovoltaïques ont déjà annoncé des recours contre le futur décret.

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.