Qualité-Village-Wallonie, 40 ans de soutien au patrimoine wallon

Qualité-Village-Wallonie fait peau neuve à l’occasion de ses 40 ans. Cette ASBL soutient les projets de restauration du petit patrimoine.

M.M.
Qualité-Village-Wallonie, 40 ans de soutien au patrimoine wallon
tabac de la semois bohan coupe cigares ©ÉdA – Florent Marot

La chapelle de Flavion, les aubettes de Spa, les orgues de Mesvin ou encore la route du tabac entre Vresse -sur-Semois et Bouillon… Voilà quelques-uns des 2 500 projets réalisés grâce à l'ASBL Qualité-Village-Wallonie. «Nous voulons tout spécialement valoriser le petit patrimoine grâce aux villageois eux-mêmes, explique Georges Pire, président de l'association. À la différence d'autres associations telles que les Plus beaux villages par exemple, nous nous axons exclusivement sur le patrimoine. »

Restauration du petit patrimoine, valorisation de la mémoire collective, aménagement d’espaces villageois ou mise en place de projets pédagogiques… Depuis 40 ans, l’association est intervenue dans pas moins de 850 villages.

« Notre rôle n'est pas de financer les projets, précise Alain Delchef, secrétaire général de l'association, mais bien d'aider les comités et autres associations villageoises dans la recherche de subsides. » Les personnes désireuses de sauvegarder, restaurer un patrimoine ou encore de mettre en place un projet de mémoire collective peuvent donc s'adresser à l'association qui se chargera d'aller frapper aux bonnes portes afin de soutenir le projet. «Pour chaque dossier, on va chercher des financements là où l'on peut », explique Alain Delchef.

Pour faire travailler la petite équipe de l'ASBL, le ministre du Patrimoine Maxime Prévot, a annoncé dégager une enveloppe de 135 000 euros. «Une potale, une chapelle ou un arbre remarquable peuvent être à l'origine d'une grande émotion populaire, a déclaré le ministre. Quand on y touche, la population se fédère pour la sauvegarder et se rend compte de son importance. »

L’association fonctionne également grâce à la Fédération Wallonie-Bruxelles et des aides à l’emploi. D’autres projets sont en route cette année comme une mise en ligne de la documentation sur le patrimoine.

www.qvw.be