La Flandre libère 3,4 millions d’euros pour la restauration du navire Mercator

Le ministre flamand du Tourisme, Ben Weyts (N-VA), a débloqué 3,4 millions d’euros pour la rénovation du navire Mercator.

La Flandre libère 3,4 millions d’euros pour la restauration du navire Mercator

«L’état actuel du navire est inquiétant: une maintenance approfondie en cale sèche s’impose», explique-t-il.

Le Mercator a été construit en 1932 pour servir de navire-école. C’est à son bord aussi que le corps du père Damien a été rapporté en Belgique en 1936.

Le trois-mâts a arrêté sa carrière de navire-école en 1960 avant d’être transformé en musée un an plus tard et d’être transporté à Ostende en 1964. Il a été rénové dans les années ‘90.

Ces dernières années, le navire a subi de fortes dégradations. «La sécurité à bord est mise en danger et sans intervention, le Mercator risque de couler. Ces dernières années, de nombreuses petites réparations ont été effectuées mais il est urgent de passer à une maintenance structurelle», estime le ministre flamand.

Selon Ben Weyts, le coût important de 3,4 millions d’euros est notamment lié au fait que le navire doit être en cale sèche pour être rénové. «Sans cet investissement, nous perdrons le Mercator, et toutes les histoires qu’il nous raconte. Je souhaite développer notre passé touristique maritime et nautique, pour les visiteurs belges et étrangers.»

Le navire devrait être placé en cale sèche en septembre. Les événements prévus à bord devraient dès lors être repoussés.

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.