Conditions réunies pour que le marché photovoltaïque/solaire thermique redémarre

«Toutes les conditions sont réunies pour que le marché du photovoltaïque et du solaire thermique redémarre, pour que les gens aient envie d’investir», a indiqué jeudi Francis Carnoy, directeur général de la Confédération Construction Wallonne (CCW).

Conditions réunies pour que le marché photovoltaïque/solaire thermique redémarre

+ LIRE AUSSI| La prime au solaire thermique passe de 1 500 à 2 500 euros

Selon lui, le marché ne redémarre pas de manière satisfaisante alors que le mécanisme de soutien au photovoltaïque «Qualiwatt» remplace depuis le 1er mars 2014 le controversé «Solwatt» duquel des leçons ont été tirées.

Avec «Qualiwatt», les ménages wallons sont assurés d’un retour sur investissement de huit ans en protégeant leur pouvoir d’achat pendant la période d’emprunt grâce à une prime annuelle de 1.000 euros qui leur est versée pendant cinq ans, rappelle la Confédération.

Le marché est désormais bien encadré: 12.000 installations résidentielles maximum peuvent être vendues annuellement et le coût du soutien au photovoltaïque est connu au 1er janvier de chaque année. Le calcul de la prime est révisé tous les six mois pour ajuster notamment le montant à l’évolution des prix des panneaux et de l’électricité.

Quant au thermique solaire (prime Soltherm) pour lequel les commandes ont chuté ces derniers mois, une augmentation de près de 70% pour les rénovations sera d’application en juin, souligne la Confédération. De quoi permettre un temps de retour sur investissement d’environ dix ans pour les investisseurs.

La CCW est résolument tournée vers l’avenir et incite les candidats investisseurs à reprendre confiance: «Relançons la filière, regagnons les centaines d’emplois perdus. Nous voulons tourner la page», a conclu Francis Carnoy.

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.